300 000 $ : la CFTC vous récompense pour débusquer les “crypto” arnaques

Trading du CoinTrading du Coin

Une sale odeur dans l’air ? Un argumentaire douteux ou une équipe louche ? Les raisons de douter devant un projet aujourd’hui sont nombreuses et les soupçons parfois fondés.

Aux États-Unis, la CFTC (Commodity Futures Trading Commission) a décidé de s’appuyer sur les consommateurs, incités à dénoncer les scams et autres opérations douteuses gangrenant le secteur crypto. À la clef ? Une belle carotte pouvant atteindre des centaines de milliers de dollars !

La CFTC, présente pour la première fois à la conférence CONSENSUS

CFTC Booth at Consensus 2019
Le stand de la CFTC (source : https://thecryptoreport.com)

Ce n’était pas pour annoncer le lancement d’un CFTCCoin ou pour distribuer des goodies, mais bien pour montrer qu’elle prenait au sérieux la menace, que la très officielle CFTC était pour la première fois présente à l’édition 2019 de la conférence CONSENSUS.

Pourquoi la CFTC plutôt que la plus connue SEC (Securities and Exchange Commission) ? Très basiquement, car les cryptomonnaies et le Bitcoin en particulier sont considérés aux États-Unis comme des « commodités », autrement dit des marchandises/matières premières, au même titre que l’acier, le sucre ou le coton.

Le message pour cette première participation se résume facilement : aidez-nous à révéler des escroqueries dans le domaine des projets cryptos et soyez récompensés pour ça.

Recherche scam, mort ou vif

Un prospectus distribué par l’organisation annonce la couleur :

« Le Bureau des dénonciations de la Commodity Futures Trading Commission (CFTC) publie ce prospectus pour informer les membres du public sur la façon dont ils peuvent se rendre admissibles, à la fois à des récompenses financières et à certaines protections, par leur action permettant de mettre fin à la fraude et à la manipulation liées aux monnaies virtuelles » Communiqué officiel de la CFTC

L’agence liste également un certain nombre de comportements et d’agissements que les consommateurs sont amenés à reporter si besoin :

  • schéma de « pump and dump » (système de manipulation coordonnée des cours d’une cryptomonnaie, les plus  souvent présentant un faible Market Cap)
  • les délits d’initiés, le « wash-trading »,
  • les plateformes non réglementées, non déclarées,
  • les manquements aux obligations de surveillance et autres conduites frauduleuses.

La CFTC insiste : inutile d’être un professionnel ou un expert, chacun peut œuvrer à assainissement du secteur en utilisant le site dédié de l’agence, sur lequel les enquêteurs en herbe pourront déposer le fruit de leurs investigations (sites web, profils sur les médias sociaux, adresses de transactions et, de manière générale, tout élément de preuve utile à la manifestation de la vérité).

Profession : chasseur de prime

La satisfaction morale d’avoir fait son devoir pouvant représenter une motivation insuffisante, la CFTC a prévu un petit quelque chose pour vous remercier de vos efforts :

« Toute personne dont la dénonciation entraîne des sanctions de plus d’un million de dollars à l’encontre de ces entreprises a droit à 10 à 30% de la sanction pécuniaire. » Communiqué officiel de la CFTC.

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne / 5. Nombre de votes :

Pas encore de votes ! Soyez le premier à noter cet article.

Hellmouth Banner
Crypto-enthousiaste, Polynésien de cœur vivant à Tahiti, Hellmouth Banner anime la page TahitiCryptomonnaies. "Après 10 ans dans le Pacifique Sud, je suis convaincu que les peuples du Pacifique Sud nous montrerons des chemins inédits à suivre, y compris dans les Nouvelles Technologies".

2
Poster un Commentaire

avatar
2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
plus récent plus ancien Le plus populaire
Tony
Invité
Tony

ça fonctionne aussi pour Ripple ?

Salere
Invité
Salere

Comment contacter la CFTC