Russie : “Biocoin” la première ICO régulée

Jeudi dernier, les médias russes ont rapporté l’interdiction de plusieurs exchanges dans le pays. La banque centrale n’a pas caché son envie de poursuivre dans cette voie contre tous ceux qui ne se montreront pas arrangeants avec la régulation russe. En parallèle, la première ICO aux normes russes a débuté il y a trois jours.

La Russie tient à son contrôle

L’organisme en charge du réseau internet – Service fédéral de supervision des communications, des technologies de l’information et des médias de masse, disons Roskomnadzor – a récemment annoncé le blocage de 13 plateformes d’échange en Russie. Après avoir fait part d’un projet de loi attendu pour le 1er juillet 2018 et lancé diverses expérimentations sur les cryptomonnaies, la Russie semble décidée à vouloir prendre pleinement le contrôle du paysage crypto en son sein.

Le gouvernement russe semble avoir une feuille de route toute tracée. Après une brève période de prohibition, Poutine s’est déclaré en faveur d’une réglementation et , dans le mois passé, le lancement prochain d’une cryptomonnaie nationale a été annoncé. Une ville pilote d’expérimentation sur les cryptomonnaies a été désignée. En effet, Vladivostok abrite désormais deux agences de conseil et de surveillance, en communication étroite avec le gouvernement.

L’arrivée d’ICO “régulées”

Plutôt que de prohiber, la Russie a donc choisi la voie de l’accompagnement législatif afin de contrôler l’univers crypto au mieux. C’est ainsi que, le 1re novembre, la première ICO légale en Russie a été lancée. Cette ICO servira à financer le projet Biocoin.

Biocoin vise à élaborer une blockchain basée sur le principe de fidélité, et vise à combiner les cryptomonnaies avec un système de fidélité poussant les utilisateurs à consommer des produits issus d’une agriculture organique et écologique. Tout est parti d’une coopérative de fermes, LavkaLavka, et a ensuite évolué vers un plan de grande envergure visant à changer le visage de l’agriculture avec l’émission du token Biocoin.

Le projet est initié par Boris Akimov, un Russe à la vie bien remplie qui a été du poste de laveur de voitures à Moscou, en passant par étudiant à Tacoma, rédacteur en chef adjoint du Rolling Stones Russe, pour finir par créer sa chaîne de magasins de produits fermiers organiques : LavkaLavka.

“Nous sommes ravis de présenter la toute première ICO légale en Russie. Notre plateforme blockchain a déjà attiré l’attention du grand public, y compris du Premier ministre Medvedev, qui a assisté à nos présentations. “ Boris Akimov

Recevez “24h sur la planète crypto” sur votre boite mail

Abonnez-vous sur YouTube : Journalducoin
Ajoutez-nous sur Twitter : @lejournalducoin
Upvotez-nous sur Steemit : @Journalducoin
Suivez-nous sur Facebook : @lejournalducoin

Source : Bitcoin.fr News BTC Le courrier de Russie

Pour soutenir le JDC, utilisez nos liens partenaires : Coinbase (10$ offerts), Changelly (pas d’inscription ni de vérification d’identité), Ledger Wallet (coffre fort crypto).

Restez connecté à l'actualité
Qui d'autre veut recevoir un résumé de l'actualité des dernières 24h chaque matin ?
PARTAGER
Tombé dans le domaine des cryptomonnaies durant l’été 2017, je m’intéresse particulièrement aux projets novateurs et aux relations dans la communauté. Chasseur de scam à mes heures perdues, vous pouvez me retrouver tous les matins dans notre newsletter !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.