Lingots et blockchain : Tether lance son stablecoin indexé sur l’or

Trading du CoinTrading du Coin
4.6
(19)

Gold tethered standard – Tether, l’entreprise à l’origine du stablecoin du même nom, vient d’annoncer le lancement de Tether Gold, un nouveau venu dans la famille des stablecoins. Celui-ci est indexé sur l’or et sera issu sur les blockchains Ethereum et Tron.

Un nouveau-né dans la famille stablecoin

La nouvelle s’était déjà ébruitée dés le mois de novembre 2019. C’est finalement le 23 janvier que le lancement officiel de ce nouveau stablecoin a été annoncé sur le blog officiel de Tether. L’entreprise y annonce le lancement du Tether Gold (XAU₮), un nouveau stablecoin dont la valeur est rattachée à celle de l’or.

Ainsi, chaque token XAU₮ est censé représenter la propriété d’une once troy d’or physique sur un lingot d’or spécifique (soit très exactement 31,1034768 grammes d’or).

Le stablecoin sera émis sur les blockchains Ethereum et Tron, sous la forme des tokens natifs ERC-20 et TRC-20.

Une diversification assumée

Une fois de plus, les détracteurs de Tether n’ont pas manqué l’occasion de rappeler les déboires rencontrée par l’entreprise. En effet, celle-ci n’a pas un historique très clair concernant la collatéralisation réelle de son stablecoin historique, l’USDT.

Pour autant, ces affaires répétées n’empêchent pas Tether de se diversifier : la création de nouveaux stablecoins est une des voies principales suivies par l’entreprise, comme l’a montré le lancement d’un token adossé au yuan offshore.

Où sont les coffres ?

Comme à l’habitude, Tether entretient le mystère sur la localisation exacte des réserves de ce nouveau stablecoin. Tout juste est-on prévenu que l’or en question sera conservée par une entreprise décrite comme spécialisée dans le domaine de la conservation des métaux précieux, TG Commodities Limited. Cette dernière est présentée comme une entreprise britannique, censée stocker les dépôts qui lui sont confiés dans des coffres en Suisse.

Une petite recherche parmi les documents publiquement accessibles à propos de cette société permettra aux curieux de vérifier qu’elle existe bien et est active, même si elle semble avoir eu un passé animé. Si l’on s’en tient aux documents récents disponibles à propos de la situation financière de ladite société, elle serait dirigée par Parduman Gupta, un magnat de l’acier indien dont le groupe est connu en France pour des investissements dans la métallurgie dunkerquoise.

Ce nouveau stablecoin pourra donc paraître une aubaine pour les investisseurs souhaitant s’exposer au marché de l’or tout en profitant des avantages de la tokénisation. Mais encore une fois, blockchain ou pas, comme pour tout bien collatéralisé, il sera bien question de confiance.

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne 4.6 / 5. Nombre de votes : 19

Renaud H.
Étudiant ingénieur en software et en systèmes distribués, crypto-enthousiaste depuis 2013. Touche à tout, entre mining et développement, je cherche toujours à en apprendre plus sur l’univers des cryptomonnaies et à partager le fruit de mes recherches à travers mes articles.

Poster un Commentaire

avatar