Japon : un grand distributeur automobile accepte le paiement en bitcoins

Trading du CoinTrading du Coin

Steam a d’abord accepté, puis retiré le paiement en Bitcoin sur sa plateforme. Motif ? Des frais de transactions trop élevés par rapport aux produits vendus. Ce point ne risque pas de poser problème à Idom Inc., une entreprise internationale de vente de voitures d’occasion qui vient d’ajouter Bitcoin à ses moyens de paiement.

Idom adopte Bitcoin

Idom Inc. est une société japonaise côté en bourse et mondialement connue comme étant un grand distributeur de voitures d’occasion à travers le monde. Possédant la plus grande part du marché des voitures d’occasion au Japon, l’entreprise décide de s’attaquer à une nouvelle clientèle, en proposant à ses acheteurs un nouveau mode de paiement : le bitcoin.

Le distributeur automobile a en effet décidé d’accepter que les clients de ses nombreux magasins à travers le pays règlent leurs achats de voitures en bitcoins, et cela, à partir du 20 décembre 2017. Ce nouveau mode de paiement est possible grâce à un partenariat signé avec Bitflyer, la plus grande entreprise d’échanges de cryptomonnaies du Japon et qui a récemment obtenu la BitLicense pour exercer aux États-Unis.

24, puis 550 magasins

D’après Idom Inc., le déploiement du nouveau système de paiement par bitcoin se fera par étapes, et les 24 magasins de leur chaine Liberala sont les premiers concernés. Ces magasins qui sont dispersés dans tout le territoire japonais (Tohuku, Hokkaido, Kyushu, Kansai, Kanto…) permettront aux clients d’acheter des voitures en bitcoins avec un plafond de 100 millions de yens par achat, soit environ 880 000 dollars.

Une fois mis en place, le système pourrait également être adopté par 550 autres magasins japonais qui composent la filiale Gulliver du groupe. À titre d’information, Gulliver est aussi un leader en matière de ventes et d’achats, avec un volume total d’achat de 3 millions d’unités et un volume de vente de 300 000 voitures.

Bitcoin, de plus en plus accepté au Japon

On tient à préciser qu’Idom n’est pas la première entreprise à vendre ainsi des voitures contre des bitcoins, puisque l’autre grand groupe automobile du pays, L’Operaio Group, propose déjà cela dans trois de ces magasins depuis quelques jours.

Quoi qu’il en soit, l’intronisation de la monnaie numérique dans l’univers automobile japonais ne fait que confirmer que Bitcoin s’intègre de plus en plus dans le tissu économique du pays, même si tout reste à faire du point de vue de la régulation.

Recevez tous les matins un résumé de l’actualité des dernières 24h du monde des cryptomonnaies.

Abonnez-vous sur YouTube : Journalducoin
Ajoutez-nous sur Twitter : @lejournalducoin
Upvotez-nous sur Steemit : @Journalducoin
Suivez-nous sur Facebook : @lejournalducoin

Sources : Financesmagnates ; News.bitcoin

Pour soutenir le JDC, utilisez nos liens partenaires : Coinbase (10$ offerts), Changelly (pas d’inscription ni de vérification d’identité), Ledger Wallet (coffre fort crypto).

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne / 5. Nombre de votes :

Pas encore de votes ! Soyez le premier à noter cet article.

Avatar
Directeur de publication du média que vous lisez en ce moment même, je quitte mes fonctions stratégiques de temps en temps, pour écrire des billets d'analyse financière du marché des cryptomonnaies.

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
plus récent plus ancien Le plus populaire
trackback

[…] local qui chante en l’honneur des monnaies numériques. Quant aux grandes entreprises du pays, elles commencent également petit à petit à adopter cette technologie révolutionnaire, et c’est justement le cas de Mitsubishi UFJ Financial Group, le plus grand groupe financier du […]