Cardano-ADA-Ethiopie

Cardano (ADA) lance un testnet pour ses premiers Smart Contracts

Trading du CoinTrading du Coin

Le réseau Cardano promet une blockchain de troisième génération. Doté d’une équipe de développement comptant de nombreux ingénieurs et scientifiques dans ses rangs, le projet se vante d’être parfaitement configuré, étudié pour ne laisser aucune erreur possible.

Le premier Testnet de Smart Contracts de Cardano

C’est notamment via des tweets de Charles Hoskinson, fondateur de Cardano, que les annonces d’une mise à jour du logiciel 1.2.0 de la plateforme, mais surtout du lancement d’un Testnet – appelé KEVM – ont été faites.

Avec le testnet KEVM, l’équipe de Cardano affirme, selon Blockmanity, que c’est la première fois que la sémantique complète de l’EVM (Ethereum Virtual Machine) a été réalisé et qu’il s’agit d’un premier pas important vers les blockchains de troisième génération.

Le cadre structurel « K » a été développé par Runtime Verification, avec le soutien de IOHK, et c’est donc la première fois qu’une sémantique formelle complète est utilisé sur l’EVM.
Les contrats intelligents sont vérifiés formellement, de sorte qu’ils s’exécutent exactement comme spécifié et sont exempts de bugs ou de failles. Ce n’est qu’alors qu’ils peuvent être largement adoptés en tant qu’infrastructure financière sur laquelle peuvent compter des milliards de personnes.

Selon Grigore Rosu, PDG de Runtime Verification :

« Ce travail sert de base pour le développement de nouveaux outils d’analyse des smart contracts. Plus important encore, il nous donne un aperçu précieux sur la façon de concevoir de meilleurs langages de programmation pour les contrats intelligents. »

Car effectivement, les développeurs seront désormais en mesure de prendre n’importe quel code qui s’exécute sur l’EVM et de s’exécuter sur KEVM, pour tester si les smart contracts fonctionnent correctement ou non.

Cardano version 1.2.0 et un second Testnet appelé IELE

Parallèlement au KVEM, la mise à jour du logiciel Cardano 1.2.0 a également été publiée. Son ajout le plus populaire étant l’arrivée d’une fonctionnalité rendant possible les paper wallets dans l’écosystème ADA (idéaux pour le Cod Storage).

Quant au deuxième Testnet appelé IELE, qui devrait être lancé en juillet, c’est une nouvelle machine virtuelle conçue pour Cardano. L’équipe de développement affirme qu’avec le lancement de ce testnet, les développeurs pourront écrire, compiler et exécuter des smart contracts avec une sécurité et des performances améliorées.

L’équipe de développement de Cardano précise également que :

« Pour l’instant, nous recommanderons aux développeurs d’utiliser le langage Solidity sur les deux testnets. Cependant, notre vision est que les smart contracts finiront par être écrits dans des langages de haut niveau qui seront traduits vers IELE, tels que de nouveaux langages comme Plutus (développé par IOHK), mais aussi des langages existants tels que Java ou Python, avec des traducteurs IELE-to-IELE s’assurent que le code résultant est optimal. »

Le projet Cardano est indéniablement un projet de recherche et développement conséquent, qui contribuera certainement à améliorer la technologie des blockchains. Il restera à voir s’il réussira à s’imposer d’un point de vue plus terre-à-terre et commercial, avec des applications concrètes pour la vie et l’économie réelles. En tout cas, il semble rechercher la Perfection (avec un grand P).

PARTAGER
Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici