Les Bermudes acceptent l’USDC pour le règlement des impôts

Trading du CoinTrading du Coin

Le paiement de ses impôts en Bitcoin (BTC) connaît des hauts (au Canada) et des bas (aux USA). Mais l’idée des règlements fiscaux en cryptomonnaies fait son chemin, et c’est désormais l’USDC, stablecoin de Circle, qui est accepté pour payer ses impôts aux Bermudes.

Fiscalité crypto-compatible

Ce 16 octobre, le gouvernement des Bermudes a annoncé qu’il acceptera les paiements en USDC pour « les taxes, redevances et autres services gouvernementaux », selon un communiqué de Circle cité par CoinDesk.

L’USDC est le stablecoin adossé au dollar américain (au ratio 1:1) de la société Circle. Ce token ERC20 de la blockchain Ethereum (ETH) avait été lancé il y a tout juste plus d’un an, le 26 septembre 2018 pour être précis.

Les 60 000 résidents de l’archipel des Bermudes pourront donc désormais  s’acquitter de leurs impôts directement avec le stablecoin USDC.

Vers une inclusion plus large des devises numériques ?

Jeremy Allaire, le cofondateur et CEO de Circle, estime que ce développement n’est pas une surprise : en effet, les Bermudes utilisant déjà une monnaie elle-même adossée au dollarle dollar bermudien (BMD) -, l’évolution vers l’acceptation d’un stablecoin dollarisé obéirait à une logique évidente.

Le dirigeant a également affirmé à Cointelegraph que cette annonce ferait partie d’un plus vaste plan du petit territoire insulaire, mettant en jeu protocoles et services financiers décentralisés :

« Le Premier ministre des Bermudes a également fait une annonce plus générale sur l’adoption des stablecoins comme l’avenir du système financier, en mettant l’accent sur les innovations en matière de technologie financière qui peuvent apporter de la valeur non seulement pour les Bermudiens, mais aussi au niveau mondial par le biais des entreprises autorisées en vertu de leur Digital Asset Business Act (DABA) ».

Et justement, l’entreprise Circle s’est délocalisée aux Bermudes pas plus tard que cet été pour profiter de sa législation crypto-friendly. Le DABA est en effet une législation votée en 2018 et supposément tournée vers la crypto-économie.

Cette annonce soulève plusieurs questions, notamment liées à l’utilisation réelle ou supposée des cryptomonnaies aux Bermudes, et plus spécifiquement de l’USDC. Si la nouvelle reste d’importance, il faudra en effet attendre pour un bilan d’étape plus tardif : les Bermudiens verront-ils un intérêt à se saisir de l’USDC ?

Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Poster un Commentaire

avatar