BTC-e : Alexander Vinnik extradé et mis en examen à Paris

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance
pub

Exit – Alexander Vinnik était incarcéré en Grèce depuis juillet 2017, soupçonné d’avoir blanchi une partie des fonds de la sulfureuse plateforme MTGox via la plateforme défunte BTC-e. Parmi les trois pays demandant son extradition, c’est finalement à la France que reviendra la tâche de juger Vinnik. 

La Grèce a tranché

Alexandre Vinnik est poursuivi par plusieurs états pour sa participation supposée dans le blanchiment des bitcoins disparus de MT.Gox, par le biais de la plateforme BTC-e. En France, il est accusé d’avoir « escroqué plus de 100 personnes dans six villes françaises entre 2016 et 2018 ».

L’annonce est tombée tard dans la nuit : Alexandre Vinnik aurait été extradé en France. C’est du moins ce qu’a annoncé son avocate, Zoe Konstantopoulou, sur Facebook.

Sur la défensive

Comme d'habitude dans cette affaire, autorités judiciaires et défendeurs de M. Vinnik sont un peu en froid. En effet, dans son message, l’avocate officielle de M. Vinnik explique qu'il est arrivé en France, mais affirme que les autorités grecques n'auraient pas respecté tous les droits de son client. Elle juge les conditions de son extradition “moyenâgeuses”.

Une joute qui ne surprendra que peu : rappelons que M. Vinnik était entré dans une grève de la faim pour protester contre ses conditions de détention en Grèce.

La justice française s'est donc saisie du dossier : M. Vinnik a été mis en examen ce jeudi soir selon France24. Les chefs d'accusation retenus sont multiples : “extorsion en bande organisée”, “blanchiment aggravé”, “association de malfaiteurs” et “atteinte un système de traitement automatisé de données en bande organisée”. Affaire à suivre, assurément.

Auteur

Ingénieur en software et en systèmes distribués de formation, crypto-enthousiaste depuis 2013. Touche à tout, entre mining et développement, je cherche toujours à en apprendre plus sur l’univers des cryptomonnaies et à partager le fruit de mes recherches à travers mes articles.

  1. Jeje dit :

    En tant qu’ancien utilisateur de btc-e puis wex, j’ai également été victime et mon compte a été fermé.
    Est ce qu’il serait possible de se joindre à une éventuelle class action ? Savez-vous si un avocat représentera les victimes en France ?
    Merci d’avance

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

*

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

Copyright © 2017-2021 8Decimals - Tous droits réservés.

PARTAGER