La tokenisation des crédits carbone, la nouvelle aventure à 70 millions de $ du sulfureux Adam Neumann

Ils tokenisent même le CO2 ! – Le fonds d’investissement Andreessen Horowitz (a16z) investit régulièrement dans l’écosystème crypto. Il a même récemment ouvert un centre de recherche entièrement dédié aux cryptomonnaies. Cette fois, le fonds mise sur le projet Flowcarbon, qui souhaite transposer sur blockchain les crédits carbone.

70 millions de dollars pour la tokenisation des crédits carbone

Rappelons tout d’abord qu’un crédit carbone est une unité équivalente à une tonne de CO2 évitée ou séquestrée. Achetés par des entreprises émettant des gaz à effet de serre (GES), ces crédits permettent alors de financer des projets de réduction ou de séquestration d’émissions de ces gaz.

La jeune société Flowcarbon souhaite faciliter la mise en relation et les échanges entre les entreprises polluantes et les porteurs de projet de crédits carbone. La tokenisation des crédits carbones sur la blockchain permet cette innovation. Pour poursuivre son objectif, Flowcarbon vient ainsi d’annoncer par communiqué de presse avoir réussi une levée de fonds d’un montant total de 70 millions de dollars.

Ce tour de financement a été mené par le fonds Andreessen Horowitz (a16z), General Catalyst, Samsung Next, Invesco Private Capital, entre autres.

« Le marché des crédits carbone est extrêmement opaque, et nous pensons que la demande de compensations carbone dépassera rapidement la vitesse à laquelle l’offre peut être augmentée. (…) La tokenisation est une solution évidente. (…) »

Arianna Simpson, associé principal chez a16z crypto

>> Vous cherchez un exchange qui ne soit pas une copie carbone ? Inscrivez-vous sur FTX (lien affilié) <<

Adam Neumann, créateur de WeWork, est co-fondateur de Flowcarbon

Le premier token proposé par Flowcarbon s’appellera Goddess Nature Token (GNT), qu’on pourrait traduire par le « jeton de Mère Nature ».

Il est à noter qu’Adam Neumann, fondateur (en 2010) de l’espace de coworking WeWork, est un des co-fondateurs de Flowcarbon. Le sulfureux milliardaire avait été évincé de sa propre entreprise en 2019, après une tentative d’entrée en bourse complètement ratée de WeWork, suite à divers scandales révélés cette même année.

Sa compagne, Rebekah Neumann, figure également parmi les 5 co-fondateurs de Flowcarbon. Dana Gibber (CEO), dirige la société.

La tokenisation des crédits carbone semble en tout cas une idée en vogue. De son côté, le réseau blockchain Algorand (ALGO) propose même de convertir une partie des frais de transactions en crédits carbone. Encore une preuve de plus que les cryptos s’intéressent à leur empreinte carbone et à leur durabilité.

La préservation de l’environnement est une notion essentielle pour vous ? C’est également primordial pour FTX. Par le biais de l’initiative Climate, la plateforme a déjà acheté 100 000 tonnes de compensation carbone. Conquis par cet engagement ? Inscrivez-vous dès aujourd’hui sur FTX (lien affilié).

Rémy R.

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Recevez un condensé d'information chaque jour