Convertir ses frais en crédit carbone ? L’idée folle d’Algorand (ALGO)

Crédit vert – Algorand (ALGO) avait annoncé en avril 2021 son partenariat avec ClimateTrade, qui est un marché de compensation carbone basé sur la blockchain. Cette collaboration visait notamment à certifier on-chain, l’empreinte carbone d’Algorand. Ce dernier vient de franchir un nouveau pas pour réaliser ses ambitions de devenir la blockchain qui fonctionne avec une empreinte carbone négative.

Algorand et crédit carbone : un contrat intelligent vert pour le bien de la planète

Algorand a annoncé récemment, le déploiement d’un contrat intelligent qui prélèvera une partie des frais de transactions, et les traitera automatiquement pour acheter des crédits carbones vérifiés sur ClimateTrade.

Algorand espère atteindre la neutralité carbone, grâce à son partenariat avec ClimateTrade

Le PDG de la Fondation Algorand, Staci Warden, espère que cette nouvelle fonctionnalité permettra au projet de se développer, tout en restant neutre en carbone. Cette initiative pourrait également selon Staci Warden, encourager les partenaires d’Algorand et les autres blockchains « à réduire leur empreinte carbone ».

Le PDG de la Fondation Algorand a en outre vanté les avantages de la preuve de participation – que la blockchain ALGO utilise – en matière d’impact écologique :

« L’industrie va dans la bonne direction en adoptant le proof-of-stake comme mécanisme de consensus privilégié. Bien qu’il y ait certainement des critiques valables contre le bitcoin et la preuve de travail, l’avenir est brillant »

Les blockchains utilisant la preuve de travail sont souvent critiquées à tort ou à raison, de brûler la planète, compte tenu de la quantité d’énergie nécessaire au minage de cryptomonnaies.

Ces attaques nuisent à l’adoption des cryptomonnaies concernées. A titre d’exemple, la majorité de la communauté Wikimedia, la fondation qui héberge Wikipedia, a voté en majorité contre l’acception des dons en bitcoin et d’autres cryptomonnaies, au nom de l’écologie.

Algorand a compris que les blockchains doivent arborer la couleur verte, pour pouvoir se développer. Il n’est cependant pas le seul projet crypto à intégrer ces préoccupations environnementales dans ses plans de croissance. La blockchain Solana (SOL) vise également la neutralité écologique. D’autres projets veulent aussi devenir des champions de l’écologie, comme l’attestent ces millions de tonnes de crédit carbone accumulés dans cette crypto.

Envie de rejoindre l’aventure écologique d’Algorand ? Dans ce cas, inscrivez-vous sur Swissborg pour obtenir vos premiers ALGO ! Jusqu’à 200€ offerts pour tous dépôts de 50€ minimum. (lien affilié)

Le Journal Du Coin

Un article de la rédaction. Le Journal du Coin, premier média d’actualités francophone sur la cryptomonnaie, Bitcoin, et les protocoles blockchain.

Recevez un condensé d'information chaque jour