Pour la reine des banques JP Morgan, Bitcoin pourrait “s’effondrer” pour cette seule raison

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance

Un ETF Bitcoin serait une mauvaise chose ? – Pendant longtemps, particulièrement en 2018-2019, la perspective d’un ETF sur Bitcoin (BTC) a été perçue comme un pas important vers la reconnaissance du roi des cryptos dans la finance traditionnelle. Paradoxalement, un tel instrument financier serait plutôt source d’inquiétude désormais. C’est en tout cas l’avis de la méga-banque JP Morgan & Chase.

Une concurrence problématique au mauvais moment ?

Après l’approbation et le lancement de contrats à terme (futures) sur Bitcoin à la fin 2017 – par deux importantes places de marchés US (le CME et le CBOE) -, la cryptosphère s’attendait à la création d’un ETF sur le BTC comme prochaine étape de son intégration au monde de la finance.

Pour rappel, un ETF (Exchange-Traded Fund), ou fonds négociés en bourse, est un placement financier qui reproduit le comportement du cours d’un indice boursier ou d’une valeur mobilière.

BTC-ETF

Malheureusement (ou peut-être heureusement), la Securities & Exchange Commission (SEC) en charge de l’approbation des ETF aux États-Unis n’a jamais donné son feu vert.

D’après les analystes financiers de la banque JP Morgan, cités par Bloomberg, cela ne serait pas une mauvaise chose ! En effet, pour eux, l’approbation d’un ETF Bitcoin pourrait « faire peser un risque [baissier] sur le prix de l’actif numérique, à court terme ».

Le fonds Bitcoin de Grayscale impacté par un ETF BTC ?

Toujours selon l’équipe de Nikolaos Panigirtzoglou, responsable des stratégies d’investissement chez JP Morgan, la concurrence d’un tel instrument financier pourrait déclencher des sorties d’investissement du Grayscale Bitcoin Trust (GBTC).

En effet, un ETF BTC éroderait le monopole actuel du fonds en bitcoins de Grayscale, provoquant des retraits de capitaux par les investisseurs institutionnels, ainsi qu’une baisse de sa surprime par rapport à sa valeur pure en crypto.

Cela alors que le fonds GBTC vient justement de passer les 20 milliards de dollars ce 11 janvier, avec une surprime de 15,6 % entre le prix d’achat moyen d’une part du GBTC par rapport à son sous-jacent en BTC.

D’après les analystes de JP Morgan :

« Une cascade de sorties du fonds GBTC, et un effondrement de sa prime, auraient probablement des implications négatives à court terme sur [le cours de] Bitcoin, étant donné l’actuel flux d’argent et l’importante visibilité du GBTC. »

Avec la firme VanEck qui est récemment revenue à la charge pour faire approuver sa proposition d’ETF Bitcoin, nous pourrons peut-être vérifier de nos yeux assez vite la justesse de ces prédictions !

Autrefois attendu comme le messie, un ETF Bitcoin semble aujourd’hui beaucoup moins indispensable à la réussite du roi des cryptos. Cet ETF BTC pourrait même aller jusqu’à déstabiliser les solutions qui se sont mis en place entre temps, et qui semblent fort bien fonctionner… Du moins, si l’on en croit la hausse continue et soutenue de l’argent institutionnel investi dans les fonds en crypto-actifs de Grayscale.

Rémy R.

Auteur

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

Copyright © 2017- 8Decimals - Tous droits réservés.

PARTAGER