Régulation des cryptomonnaies à Singapour – Les autorités remettent les pendules à l’heure

Vers plus de fermeté – Les autorités singapouriennes veulent se montrer inflexibles contre les dérives dans la cryptosphère. Elles ont lancé un message fort aux bourses d’échanges de cryptomonnaies et aux autres acteurs de l’industrie.

Mauvais comportement : à Singapour, le régulateur montre les crocs

Dans une interview accordée au Financial Times, le responsable fintech de l’Autorité monétaire de Singapour (MAS), Sopnendu Mohanty, a lancé un avertissement sévère à l’encontre des mauvais élèves dans l’industrie crypto.

Selon Sopnendu Mohanty, le régulateur se montrera « brutal et implacablement dur » pour réprimer les mauvais comportements dans le secteur.

Le responsable de la MAS a également tenu d’autres propos loin d’être tendres envers les acteurs cryptos.

En effet, Sopnendu Mohanty avait également eu des mots stricts, pour les organisations ou les personnes qui regrettent que le régulateur n’ait pas une attitude plutôt crypto-friendly :

« Amical pour quoi ? Amical pour une économie réelle ou amical pour une économie irréelle ? »

Et sur ce point, Sopnendu Mohanty a rappelé que Singapour a mis en œuvre un processus de diligence raisonnable « douloureusement lent » et « extrêmement draconien » pour l’octroi de licences aux entreprises cryptos.

Les autorités auraient pris ces mesures drastiques, pour protéger l’économie du pays, au sens large.

>> Vous cherchez une plateforme crypto dûment régulée ? Inscrivez-vous sur Binance (lien affilié) <<

Les victimes de la MAS

Cette posture du régulateur singapourien a découragé des géants de la cryptosphère à s’installer ou à continuer leurs activités dans le pays.

À titre d’exemple, Binance a décidé plus tôt cette année, de fermer ses bureaux à Singapour. En outre, l’entreprise a abandonné sa demande de licence, à la suite de la demande de la MAS sur la cessation de tous ses transferts en cryptomonnaies.

Mais malgré ces expériences amères pour les entreprises cryptos, le régulateur singapourien a-t-il pour autant tort de serrer la vis ?

En réalité, les difficultés actuelles rencontrées par un fonds crypto important comme Three Arrows Capital, démontre que la réponse à une telle question est loin d’être simple.

Three Arrows Capital : la souplesse réglementaire est-elle un poison ?

À cause de l’hiver crypto, Three Arrows Capital, qui est un fonds basé à Singapour, s’est fait liquider par cinq plateformes. En outre, il risque d’emporter d’autres entreprises du secteur dans son sillage.

Three Arrows Capital avait annoncé en avril 2022 qu’il quitterait Singapour pour Dubaï afin de bénéficier d’un environnement réglementaire plus favorable.

L’Autorité des services financiers de Dubaï a toutefois indiqué au média CoinDesk que :

« Three Arrows Capital n’est pas une entreprise autorisée par la DFSA et n’est pas réglementée par la DFSA »

Three Arrows Capital n’aurait – au conditionnel – donc pas encore quitté Singapour ? Alors que ce fonds se dirige vers les abysses, la fermeté actuelle des régulateurs singapouriens peut alors être interprétée sous deux angles.

Vu que les autorités singapouriennes n’ont pas été en mesure d’empêcher la descente aux enfers de Three Arrows Capital :

  • Un environnement réglementaire strict ne serait donc pas la solution ?
  • Les autorités doivent-elles être encore plus sévères contre toutes les entreprises s’engageant sous n’importe quelle forme, dans les cryptomonnaies ?

Selon Sopnendu Mohanty, Singapour préfère ainsi privilégier une régulation stricte des cryptomonnaies, quitte à pénaliser l’adoption des actifs numériques. Toutefois, ces déclarations  contrastent avec la souplesse envers les NFT adopté par le pays.

Accompagnerez-vous la révolution Bitcoin ? Il ne tient plus qu’à vous d’embarquer dans le train  crypto ! Pour ce faire, et commencer à vous familiariser avec ce monde passionnant, n’attendez pas pour vous créer un compte sur Binance, l’exchange Bitcoin et crypto de référence (lien affilié).

Le Journal Du Coin

Un article de la rédaction. Le Journal du Coin, premier média d’actualités francophone sur la cryptomonnaie, Bitcoin, et les protocoles blockchain.

Recevez un condensé d'information chaque jour