Pourquoi les fans du film « Dune » sont-ils furieux contre les NFT ?

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance

Un projet très ambivalent – Legendary Pictures a lancé une collection de NFT liés au film « Dune » qui vient de sortir en salle. Malheureusement, les fans ont manifesté leur colère contre leur impact environnemental lié à la blockchain Ethereum (ETH)… alors que le sujet principal du film est justement l'écologie.

Ni Dune, ni deux

L'œuvre « Dune », basée sur le roman de science-fiction classique de Frank Herbert, est le film à gros budget très attendu de ce début d'année scolaire. Le film se veut être une adaptation épique de l'œuvre préférée de toute une communauté de fans. Cependant, l'annonce d'aujourd'hui des objets de collection NFT basés sur le film n'a pas du tout été bien reçue.

Legendary Pictures publiera la collection « Dune : Future Artifacts » plus tard ce mois-ci sur MakersPlace, qui vend des NFT mintés sur la blockchain Ethereum. Dans ce cas-ci, Legendary et MakersPlace vendront des sculptures numériques basées sur les personnages du film ainsi que des peintures numériques.

Publication Twitter de Legendary Pictures annonçant la vente de la collection « Dune : Future Artifacts »
Publication de Legendary Pictures – Source : Twitter

Malheureusement, le tweet de la société sur la collection NFT a reçu des réponses largement négatives, beaucoup suggérant que le studio n'a pas du tout compris l'intérêt du roman lui-même. Le scénariste de bandes dessinées Zac Thompson a notamment critiqué le fait de commercialiser un produit que l'on ne comprend même pas.

Publication Twitter de Tyler Martin, mécontent sur la promotion de NFT pour la sortie du film « Dune »
Publication de Tyler Martin, un utilisateur mécontent – Source : Twitter

« Il s'engage dans un système pyramidal ruineux pour l'environnement pour un livre qui est en grande partie une allégorie écologique. Des cerveaux incroyables »

Tyler Martin

>> Venez vous exposer au Bitcoin aux côtés de Binance, l’acteur leader du secteur ! <<

Tempête (de sable) contre les NFT ?

Sorti en 1965, le livre « Dune » d'Herbert est considéré comme l'un des plus grands romans de science-fiction de tous les temps et a également été salué comme un « pionnier de la science-fiction climatique ». L'environnementalisme est un des thèmes principaux de la saga épique, qui s'étend sur plusieurs livres, car il explore l'impact écologique des personnes et le tribut qu'il peut avoir sur une planète vivante.

Au milieu de l'explosion du marché du NFT de cette année, qui a généré un volume de transactions de 2,5 milliards de dollars au premier semestre 2021, l'impact environnemental d'Ethereum a fait l'objet de plusieurs critiques. En effet, le réseau fonctionne actuellement sur un mécanisme de proof of work (Pow), basé sur une approche de minage gourmande en ressources.

Le magazine Digiconomist estime ainsi que le réseau distribué qui alimente Ethereum utilise environ autant d'énergie chaque année que la République tchèque. Cependant, les défenseurs de l'industrie de la crypto ont remis en question la méthodologie de ces estimations et avancent que l'extraction de cryptomonnaies incite à l'utilisation d'énergies renouvelables, comme l'a dit Jack Dorsey, CEO de Twitter, à propos de Bitcoin.

Les réactions environnementales aux projets basés sur Ethereum sont de plus en plus courantes alors que le marché NFT a gagné en popularité plus tôt cette année. Par exemple, la plateforme d'art numérique ArtStation a annulé son initiative NFT en mars à la suite de plusieurs messages négatifs, largement motivée par des préoccupations environnementales.

Legendary s'est donc empressé de répondre a ses détracteurs :

Publication Twitter de Legendary Pictures annonçant que la collection « Dune : Future Artifacts » sera compensée à l'aide d'Aerial
Publication de Legendary Pictures – Source : Twitter

« Nous voulons assurer à tous que la collection ‘Dune : Future Artifacts' sera compensée à l'aide d'Aerial, une plateforme de développement durable qui calcule les émissions de carbone en fonction de la consommation d'énergie associée. »

Quoi qu'il en soit, il faut noter que, ces derniers mois, de nombreux projets NFT lancés se sont aussi présentés comme « écologiques », en raison de l'utilisation de réseaux de blockchains alternatifs qui n'ont pas le même type d'empreinte environnementale qu'Ethereum.

Quoi qu'il en soit, Ethereum est sur le point de subir une transformation en passant au mécanisme de proof of stake (PoS), bien plus économe en énergie sur la V2. Avec cette approche, la Fondation Ethereum estime que le nouveau réseau consommera ainsi 99,95 % d'énergie en moins.

Bad buzz pour les NFT…même si la dune ne doit pas cacher la forêt d'innovations et de potentialités du continent crypto !  N’attendez plus pour préparer l'avenir en allant vous inscrire sur la plateforme Binance, LA référence absolue du secteur (lien affilié).

Auteur

Geek dans l'âme, je consacre mon temps à approfondir mes connaissances sur les nouvelles technologies en général, et les cryptos en particulier. J'écris désormais pour partager mes connaissances.

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

Copyright © 2017-2021 8Decimals - Tous droits réservés.

PARTAGER