Pékin en passe de devenir la capitale mondiale des blockchains ?

Trading du CoinTrading du Coin
5
(3)

La Chine veut régner sur les blockchains – Développer ce qui sera peut-être la première monnaie numérique de banque centrale du monde ne suffit pas à la Chine. Le pays veut aussi faire de sa capitale, Pékin, un véritable centre névralgique des environnements blockchains.

Les autorités gouvernementales de Pékin viennent de publier un rapport de 145 pages sur leur site, visant à intégrer pleinement les technologies blockchains au développement économique de la capitale chinoise. La ville souhaite devenir un pôle central de l’innovation liée à la technologie des registres distribués (DLT), et ce, dès les deux prochaines années.

Ce véritable « plan d’action », comme il est désigné dans le rapport, consiste à :

  • Renforcer la recherche basée sur les systèmes blockchains ;
  • Construire une plateforme sous-jacente, opensource, utilisant cette technologie ;
  • Construire un système d’information fiable basé sur blockchain ;
  • Promouvoir le développement d’un écosystème « standard » (universel ?) de blockchain.

D’ici 2022, Pékin se doit de devenir le hub mondial des réseaux blockchains, car :

« (…) les blockchains seront cruciales pour l’économie numérique et une société numérique, en raison de son mécanisme de confiance, trust machine [décentralisé] (…). »

Tout cela tombe à point, car le fameux yuan numérique de la Banque Populaire de Chine doit justement, lui aussi, être utilisé dans la capitale en 2022, à l’occasion des Jeux Olympiques d’Hiver.

On le voit bien ci, le pays de Xi Jinping est à fond sur les blockchains. Son écosystème de monnaie numérique DC/EP (Digital Currency Electronic Payment) est loin d’être le seul projet à être développé et poussé par les autorités chinoises.

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne 5 / 5. Nombre de votes : 3

Pas encore de votes ! Soyez le premier à noter cet article.

Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici