La Russie parviendra-t-elle à “tuer” la crypto ?

Nom de code ? La Banque de Russie a-t-elle trouvé LA méthode pour endiguer l’adoption des cryptomonnaies dans le pays ? Une restriction technique serait envisagée, mais elle pourrait au final faire plus de mal que de bien, et pas qu’aux entreprises cryptos y exerçant leurs activités légalement.

Banque de Russie et guerre contre les cryptomonnaies : code MCC sur liste noire

Le CEO de la startup russe de paiement en crypto Joys, Andrey Mikhaylishin, a rapporté des nouvelles inquiétantes pour les cryptomonnaies. Il a indiqué que la Banque de Russie pourrait bloquer les paiements par carte de débit vers les bourses de cryptomonnaies ou les portefeuilles, en utilisant les codes de catégorie de commerçant (MCC) pour appliquer cette restriction.

Les processeurs de cartes de crédit comme Visa et Mastercard utilisent le MCC, qui est un code à quatre chiffres, pour décrire les activités principales d’un commerçant. Le MCC 6051 est ainsi généralement utilisé pour identifier les transactions en cryptomonnaies. Les banques locales, contraintes par la banque centrale russe, pourraient interdire les transactions avec ce code, et porter un coup dur au développement des cryptomonnaies en Russie.

>> Jouez la sécurité, inscrivez-vous sur la référence des exchanges crypto FTX <<

Bannir les cryptomonnaies de Russie : entre souhaits et pragmatisme

Selon Maria Stankevich, membre du Comité russe sur les technologies blockchain et la cryptoéconomie Une telle mesure entraînerait de facto le départ de la Russie des entreprises œuvrant en toute transparence, alors que les bourses illégales auront recours au miscoding, « en utilisant d’autres codes pour les transactions ».

Stankevich reste optimiste et estime que cette mesure ne sera pas mise en œuvre, la banque centrale russe étant le seul régulateur à s’opposer aux cryptomonnaies. L’institution n’aurait ainsi pas suffisamment de poids pour que cette méthode de restriction devienne « la voie à suivre pour la Russie, car la banque centrale y est minoritaire ».

La réglementation des cryptomonnaies dans les pays qui n’ont pas encore affiché explicitement leur soutien à bitcoin (BTC) et ses cadets, reste dans les faits, assez floue. Les pays qui se disent opposés aux cryptomonnaies sont-ils réellement prêts à mettre en œuvre des dispositions strictes, et prendre le risque de voir partir les entreprises cryptos qui investissent des montants importants sur leur territoire ?

La guerre menée par la Banque de Russie contre les cryptomonnaies s’apparente surtout pour le moment à une guerre de nerfs, une guerre froide. Les discours et les rumeurs se multiplient, les actes majeurs qui permettraient effectivement d’interdire les cryptomonnaies dans le pays se font attendre.

En ce moment, ça tire à balles réelles sur certains exchanges et les régulateurs ne plaisantent plus. Raison de plus pour choisir une plateforme qui ne subit pas ce courroux, comme FTX. N’attendez-plus, inscrivez-vous sur cette plateforme de référence, et profitez d’une réduction à vie sur vos frais de trading (lien affilié, voir conditions sur site).

Zoé De la Roche

Fan de Bitcoin, in love de Litecoin, amie d'Ethereum, j'ai une tendance marquée à friendzoner les shitcoins dont le seul projet d'avenir est de vous délester de vos rêves de prospérité ! J'essaie de n'être maximaliste de rien, je recherche plus les convergences entre ancien et nouveau monde Apprentie-mineuse à mes heures :-)

Recevez un condensé d'information chaque jour