Fork de Curve : 380 millions $ vampirisés par le protocole Swerve

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance

Swerve, réussite ou brebis galeuse ? Les forks ne s’arrêtent plus dans l’écosystème de la finance décentralisée. Après Uniswap, c’est au tour de Curve d’être “forké” pour créer une version 100 % communautaire. 

Notre avis sur Ethereum (ETH) »

Swerve, le Curve communautaire

Nous vous parlions récemment de SushiSwap, un fork d’Uniswap auquel a été adossé un jeton de gouvernance afin de le rendre à 100 % communautaire. C’est au tour du protocole d’échanges de stablecoins, Curve, de subir le même sort.

La plateforme Swerve a vu le jour le 5 septembre. Son nom, pour le moins équivoque, vient de l’argot et signifie « move bitch ».

Son objectif est de créer une version plus équitable de Curve, comme expliqué sur le site :

« Il n’y a pas de faux déploiement, pas de pré-minage douteux, pas de fondateur contrôlant la majorité de la gouvernance, pas de propositions suspectes, pas d’allocation de 30 % aux ‘actionnaires’, pas d’allocation aux équipes, pas de distribution sur des décennies. Rien de tout cela. »

Au total, le projet Swerve prévoit d’émettre 33 millions de jetons SWRV au cours des 6 prochaines années. 9 millions de SWRV seront émis par an pendant les deux premières années, puis ce chiffre sera réduit à 3 millions par an jusqu’à épuisement.

Pour son lancement, le protocole ne proposera qu’un seule pool : le pool swUSD composé du DAI, de l’USDC, de l’USDT et du TUSD.

Une fois de plus, le projet est lancé par un développeur anonyme, connu sous le pseudonyme « John Deere ». Espérons que son anonymat n’entraîne pas une débâcle comme celle connue par SushiSwap.

Les forks ont la cote

Seulement 3 jours après son lancement, Swerve a d’ores et déjà réussi à attirer 413 millions de dollars de liquidités. Cela rappelle naturellement le parcours de SushiSwap à son lancement.

Détails des liquidités de Swerve – Source : Swerve.

Cela n’a pas manqué de faire réagir l’écosystème DeFi. Andre Cronje, créateur de yEarn, a d’ailleurs qualifié l’architecture de Swerve « d’intrigante » :

En effet, le code source de Curve est sous la protection d’un copyright. Pour contourner cela, Swerve utilise le code de Curve sans le modifier, tout en créant une bifurcation rendant possible l’ajout de certaines fonctionnalités.

« D’un point de vue juridique et technique, c’est vraiment intelligent. » Andre Cronje

Découvrez la DeFi »

La multiplication des forks n’est pas forcément mauvaise. C’est une parfaite démonstration du marché libre dans lequel se trouve l’écosystème crypto. Cependant, comme beaucoup de ses semblables, Swerve n’a pour le moment pas fait l’objet d’audit. Autrement dit, sa sécurité n’est pas assurée et il faut prendre toutes ses précautions avant de l’utiliser.

Renaud H.

Auteur

Étudiant ingénieur en software et en systèmes distribués, crypto-enthousiaste depuis 2013. Touche à tout, entre mining et développement, je cherche toujours à en apprendre plus sur l’univers des cryptomonnaies et à partager le fruit de mes recherches à travers mes articles.

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

*

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

© Copyright 2020 - 8Decimals - Tous droits réservés

PARTAGER