La crypto, monnaie de prédilection du crime ? La pire idée du monde selon les experts

Des cryptos pas si pratiques que çaL’utilisation des cryptomonnaies à des fins illicites est une problématique classique à laquelle l’industrie est confrontée. Les criminels estiment à tort que les transactions on chain leur permettront d’échapper aux autorités.

Crypto : la blockchain pour passer sous le radar

Les cryptomonnaies ne permettent pas de passer en mode furtif. Lors d’une interview accordée au média Kitco New au Future Blockchain Summit à Dubaï, Michael Gromek, a expliqué les raisons pour lesquelles les criminels se trompent. Ils pensent qu’ils peuvent utiliser la blockchain pour réaliser des transactions illégales en toute sérénité.

Pour rappel, Michael Gromek est le co-président du comité Digital Asset Task Force de la Coalition mondiale de lutte contre la criminalité financière. Il a rappelé que « la plupart des suspects » qui effectuent des transactions on chain pouvaient « être facilement traqués ».

Les données KYC provenant des bourses cryptos et la mise en œuvre des réglementations en matière de lutte contre le blanchiment d’argent pourraient suffire pour identifier les criminels.

Michael Gromek rappelle que la plupart des suspects qui effectuent des transactions on chain pouvaient être facilement traqués
Cryptomonnaies et anonymat : la réalité vient ébranler les mythes

>> Des rendements qui se jouent du bear market, c’est sur AscendEX (lien commercial) <<

La transaction totalement anonyme, un mythe ?

Michael Gromek casse également le mythe d’une transaction crypto totalement anonyme. Il se sert de cryptomonnaies privées que les autorités seraient tout de même en mesure de tracer.

Il y a déjà un peu plus de deux ans, Chainalysis avait d’ailleurs réussi à mettre en œuvre une méthode. Cette dernière a remis en cause l’anonymat que les cryptomonnaies Zcash et Dash étaient pourtant censées offrir à ses utilisateurs.

Toutefois, certaines cryptomonnaies privées, comme Monero (XMR), ont amélioré leur système. Elles ont ainsi renforcé la confidentialité des transactions, malgré la pression croissante des régulateurs qui veulent pouvoir lire facilement les détails des différents virements sur la blockchain.

En utilisant les cryptomonnaies privées ou les mélangeurs, comme Tornado Cash, pour effacer leurs traces, les hackers renforcent malheureusement cette idée reçue selon laquelle les transactions on chain sont le meilleur moyen pour transférer des millions de dollars issus d’activités illégales, sans se faire pincer.

Nul ne sait ce que nous réservent les hackers. N’attendez pas pour investir dans les cryptomonnaies en toute sécurité.  Foncez-vous inscrire sur la plateforme AscendEX ! De plus vous bénéficiez de rendements audacieux avec AscendEX Earn (lien commercial).

Le Journal Du Coin

Un article de la rédaction. Le Journal du Coin, premier média d’actualités francophone sur la cryptomonnaie, Bitcoin, et les protocoles blockchain.

Recevez un condensé d'information chaque jour