Connecter Metamask à sa banque, c’est désormais possible aux USA

Acheter ses cryptos en direct depuis Metamask, c’est quelque chose que beaucoup d’utilisateurs demandaient. C’est maintenant possible, aux USA pour l’instant. Mais à quel prix ?

Le chant des sardines et du renard

Sardine (ça ne s’invente pas) a annoncé sur son compte Twitter que l’opération était maintenant possible, pour les ressortissants américains. Ils peuvent dorénavant payer en direct leurs cryptomonnaies, depuis Metamask.

Grâce au partenariat passé avec ConsenSys, la plateforme financière au nom de poisson offre cette nouvelle fonctionnalité. Après une levée de fond de plus de 51 millions de dollars, l’entreprise s’est donc lancée dans l’aventure qui consiste à relier Metamask, votre wallet préféré (ou non), à votre banque.

Avec une limite d’achat de 3000$ par jour, 5000$ par semaine et 25 000$ dollars par mois, ConsenSys et Sardine espèrent lutter au mieux contre les escroqueries.

Utilisée par des géants de l’écosystème comme MoonPay, Autograph ou encore FTX, l’infrastructure de Sardine a été largement éprouvée, et approuvée. C’est pourquoi Metamask s’est empressé de mettre en place une fonctionnalité très demandée. Cette option pourra renforcer sa place sur le marché des wallets via navigateur, qui est de plus en plus disputée.

>> Rien ne remplace la sécurité d’une clé Ledger. Frais de port offerts (lien commercial) <<

Liberté d’achat oui, mais a quel prix ?

La demande pour ce genre de fonctionnalités est présente, certes. Mais qu’en est-il du prix à payer pour cette facilité ?

L’avantage de Metamask est de pouvoir créer des adresses très facilement, utilisées pour du long terme ou de manière sporadique (adresses poubelles). Le « pseudonymat » offert est donc mis complètement en péril par cette fonctionnalité, si l’utilisateur décide de la tester.

Car oui, comme pour tout accès aux achats via une banque, il va falloir valider un KYC (Know Your Customer). Cela va ainsi relier votre Metamask à votre identité réelle, et à votre banque. Après l’affaire des « fuites » de données de Celsius, on est en droit de se demander si c’est réellement une bonne idée. En cas de hack, la chaine complète pourrait être remontée, et vos informations se retrouver en vente libre sur le marché.

Autre point, non négligeable, les banques (et donc les États) pourraient avoir accès à vos différentes adresses. C’est déjà le cas (en France en tout cas) via certaines plateformes comme Binance. Rien ne dit que Metamask ne devra pas suivre la même réglementation à l’avenir.

Certes, ce genre de fonctionnalité, intégrée à l’un des leaders du marché, va aider à démocratiser un peu plus l’accès aux cryptomonnaies et à notre écosystème de manière générale. Mais la contrepartie de cette facilité d’accès sera-t-elle la liberté de ses utilisateurs ? Affaire à suivre.

Les réglementations à venir fragilisent la confidentialité de vos fonds et de vos transactions ! Mettez vos cryptos à l’abri en les stockant sur une clé Ledger. Coup de pouce pour votre pouvoir d’achat, les frais de port, c’est cadeau (lien commercial).


Alain

Passionné d’informatique depuis toujours, je suis tombé dans la marmite crypto en 2019 et n’en suis pas ressorti depuis ! J’aime transmettre, former et vulgariser pour que chacun puisse se lancer et avancer dans cet écosystème vaste et passionnant.

Recevez un condensé d'information chaque jour