L’Allemagne ouvre les bras au géant du Bitcoin Coinbase – Berlin en tête sur la crypto

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance

Coinbase devance ses pairs – L’Autorité fédérale de surveillance financière (BaFin) allemande surprend avec sa dernière annonce en date. En effet, cette dernière vient de délivrer une licence d’entreprise de garde à Coinbase, qui devient ainsi la première d'échange à obtenir ce type d’autorisation.

Coinbase plante son drapeau en Allemagne

La branche allemande de Coinbase est le premier exchange crypto à avoir obtenu une licence d’entreprise de garde de cryptomonnaies délivrée par la BaFin. Cette dernière a annoncé la nouvelle via un communiqué du 28 juin dernier. Vu l’absence de précédent, le régulateur formera une équipe inter-disciplinaire, inter-divisionnaire et inter-départementale, pour gérer toute question liée à la garde de cryptomonnaies.

Coinbase s’est donc conformé à la loi adoptée par les législateurs allemands fin 2019, disposant que les exchanges cryptos doivent obtenir une autorisation de la BaFin. La nouvelle loi, qui est entrée en vigueur le 1er janvier 2020, a cependant prévu une période de transition pour les entreprises de cryptomonnaies qui opéraient déjà dans le pays.

Cette expansion à l’international intervient quelques semaines seulement après que l’exchange ait lancé son marché de stablecoins, avec 9 nouvelles paires listées. Ces réalisations positives pour Coinbase contrastent, en revanche, avec les plaintes des utilisateurs qui se plaignent notamment de l’absence ou du manque de réactivité de son service client.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est CTA-short-euro-Bitcoin-BTC.png.

Une Allemagne bientôt cryptophile pour guider l’Union européenne ?

L’Allemagne s’ouvre progressivement et prudemment aux cryptomonnaies. La BaFin délivre une licence permettant à Coinbase d’opérer légalement dans le pays, 2 mois après que l’autorité de régulation ait émis un avertissement concernant l’offre de versions tokénisées d’actions en bourse de Binance. Les régulateurs voient d’un mauvais œil ces tokens qui, selon eux, en vertu de la loi du pays sur les titres et autres « produits d’investissement », ne peuvent être vendus sans une approbation préalable.

La BaFin ouvre donc la voie à Coinbase. Pourtant, de son côté, le Parlement fédéral allemand a adopté un projet de loi autorisant les fonds d'investissement non-cotés, réservés à des investisseurs accrédités et aux institutions financières, à investir dans les cryptomonnaies à partir du 1er juillet 2021. Plus de 4 000 fonds devraient ainsi bénéficier de cet assouplissement de la réglementation sur les cryptomonnaies.

La BaFin desserre l’étau sur les entreprises de cryptomonnaies, alors que du côté du Royaume-Uni, la Financial Conduct Authority sévit contre Binance Group. Les régulateurs aboient souvent contre Bitcoin (BTC) et ses cadets, mais ces derniers temps, ils semblent surtout vouloir s’attaquer aux produits dérivés qui les utilisent comme actifs sous-jacents.

Ne vous laissez pas étourdir par la vitesse à laquelle Bitcoin devient accessible au plus grand nombre. Commencez dès maintenant à accumuler du bitcoin et profitez-en pour soutenir le Journal du Coin en utilisant ce lien affilié pour vous inscrire sur la plateforme de référence Swissborg

Auteur

Fan de Bitcoin, in love de Litecoin, amie d'Ethereum, j'ai une tendance marquée à friendzoner les shitcoins dont le seul projet d'avenir est de vous délester de vos rêves de prospérité ! J'essaie de n'être maximaliste de rien, je recherche plus les convergences entre ancien et nouveau monde Apprentie-mineuse à mes heures :-)

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

*

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

Copyright © 2017-2021 8Decimals - Tous droits réservés.

PARTAGER