BlackRock : le gourou de la finance mondiale change d’avis sur le Bitcoin (BTC)

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance

Bitcoin dans les starting blocks ?BlackRock est le plus grand gestionnaire d'actifs au monde, avec plus de 7 400 milliards de dollars de biens sous gestion. Si le géant mondial ne s’était guère exprimé sur Bitcoin et les cryptos, les choses semblent changer si l’on s’en réfère au dernier discours de son CEO.

Bitcoin mis en lumière par Larry Fink

Jusqu’à il y a peu de temps encore, les rares commentaires de membres hauts placés de BlackRock étaient pour le moins très prudents, voire désintéressés, concernant les cryptomonnaies.

Larry Fink, le CEO de BlackRock, qui était pourtant le premier à critiquer l’intérêt des cryptos (hormis pour la technologie blockchain), vient de donner un tout autre son de cloche lors du Council on Foreign Relations, rapporté par la chaîne CNBC.

L'homme d'affaires a commencé par expliquer que, bien que le marché des crypto-actifs soit encore sous-exploité et méconnu, de plus en plus d’investisseurs s’y intéressaient :

« Bitcoin a attiré l'attention et l'imagination de nombreuses personnes. Ce marché n’a pas encore fait ses preuves et reste de taille assez réduite par rapport aux autres marchés. »

Un énorme potentiel pour Bitcoin et le marché des cryptos

Là où les déclarations du plus haut dirigeant de BlackRock deviennent intéressantes, c’est lorsqu’il admet que Bitcoin et les cryptomonnaies pourraient devenir une classe d'actifs du marché mondial :

« Vous voyez ces très grands mouvements [d’argent] tous les jours. Pourtant, c'est un marché étroit. Peut-il évoluer vers un marché mondial ? C'est possible. »

De quoi même remettre en question la toute-puissance du dollar américain, puisque Larry Fink se demande :

« Est-ce que cela change la nécessité du dollar comme monnaie de réserve ? Le le fait d'avoir une monnaie numérique [comme Bitcoin] a un impact réel sur le dollar américain (…) cela rend ce dernier moins pertinent [pour les détenteurs étrangers]. »

Le CEO de BlackRock ne serait-il pas, sous nos yeux ébahis, en train de commencer à avoir le même avis que le PDG de MicroStrategy, Michael Saylor, dont la société se déleste justement de dollars US pour les remplacer par des bitcoins sonnants et trébuchants ?

De plus, il y a quelques semaines, Rick Rieder, le directeur des investissements de BlackRock, s’était, lui aussi, montré très optimiste pour l’avenir de Bitcoin, estimant que le roi des cryptos pourrait même aller jusqu’à « remplacer l’or ».

Pour l’instant, il ne s’agit que de déclarations d’intérêt plus que de réelles annonces qui pourraient laisser entrevoir des investissements futurs. Si jamais un géant planétaire de la gestion d'actifs, comme BlackRock, venait à passer à l’achat de bitcoins, tout le monde serait de toute façon très rapidement au courant.

Rémy R.

Auteur

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

  1. Avatar René dit :

    Bonjour,
    C’est malheureusement ma crainte au sujet du Bitcoin. Que cela devienne un simple actif…
    Ou plutôt une nouvelle classe d’actif .
    Car à ce moment là , on pourra dire adieu à l’objectif premier qui est de fournir une nouvelle monnaie mondiale. Même crainte au sujet de PayPal, qui se voit déjà en intermédiaire pour cette classe d’actif .
    Après l’ignorance , puis le dénigrement, voilà la récupération….

  2. Avatar Rick dit :

    Et qu’ils achètent des éthers surtout 😉

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

*

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

Copyright © 2017- 8Decimals - Tous droits réservés.


PARTAGER