Bitcoin inarrêtable ? Le FMI regarde avec inquiétude la marée monter au Salvador

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance
pub

La peur se lit sur son visage Être banquier central et voir le meilleur rival de ses monnaies fiduciaires bien-aimées commencer à être massivement adopté doit déjà être une grande source d’inquiétude. Alors, quand on est le Fonds Monétaire International (FMI), le maître qui se permet de noter les banquiers centraux aux 4 coins du monde, cela doit être un vrai coup de ceinture. Décidément, Bitcoin et son immense réussite sont vraiment trop insolents pour le FMI.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est CTA-achat-Bitcoin-BTC-encore-temps.png.

Le FMI joue la corde sensible du gros prêt en dollars

Le FMI n’est vraiment pas content. Il n’avait déjà pas réussi fin 2019 à tordre suffisamment le bras aux modestes îles Marshall pour les empêcher d’émettre leur propre cryptomonnaie nationale, mais voilà encore pire ! Désormais, un pays entier – le Salvador – adopte carrément Bitcoin (BTC) comme monnaie à cours légal. Un vrai cauchemar de banquier central qui devient réalité.

Il fallait donc immédiatement réagir et menacer aussi fortement que possible le petit pays sud-américain. Et c’est exactement ce que s’est employé à faire Gerry Rice, porte-parole du FMI, lors d’un point presse ce jeudi 10 juin :

« L'adoption de Bitcoin comme monnaie légale soulève un certain nombre de problématiques macroéconomiques, financières et juridiques qui nécessitent une enquête très attentive (…) Nous surveillerons de près l'évolution de la situation, et nous poursuivrons nos consultations avec les autorités. (…) Les crypto-actifs peuvent présenter des risques importants (…) »

Le FMI a donc dépêché en urgence une équipe de négociateurs de choc pour « discuter » avec le président salvadorien Nayib Bukele, certainement pour lui rappeler que son pays avait sollicité un prêt de plus d’1 milliard de dollars auprès du FMI. Bref, tout pour tenter de lui faire changer d’avis en somme, avec un peu de billets fraîchement imprimés.

Malheureusement pour le FMI, non seulement l’Assemblée législative du Salvador a déjà largement approuvé la « loi Bitcoin » reconnaissant le roi des cryptos comme monnaie légale, mais en plus, son dynamique président traite déjà du sujet de la production de BTC, grâce à l’énergie géothermique et la puissance des volcans. Caramba ! Encore raté pour le FMI ! Bitcoin mène par 2 points à zéro.

Auteur

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

  1. Initial dit :

    Le FMI n’ignore pas le BTC, il en a peur! Le $ est-il donc si faible?

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

*

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

Copyright © 2017-2021 8Decimals - Tous droits réservés.

PARTAGER