Bitcoin-Gold-Fiat

Bitcoin explosant à 28 000 $ ? Ce boursicoteur fantasque voit même plus grand, et ce n’est pas rassurant

Trading du CoinTrading du Coin
5
(20)

Bitcoin est le prochain messie – Timothy Maxwell « Max » Keiser est un journaliste économique célèbre pour ses prises de positions anti-banques, anti-multinationales et surtout anti-monnaies fiduciaires. Friand des métaux précieux que sont l’or et l’argent, Max Keiser leur préfère cependant Bitcoin (BTC), imaginant un futur chatoyant pour le roi des cryptos.

Notre avis sur Bitcoin (BTC) »

Vers 28 000 dollars et au-delà

Fin juillet, le milliardaire Peter Schiff s’en prenait une fois de plus à notre cher Bitcoin. Bien qu’il partage avec les crypto-enthousiastes une vision pessimiste pour le système économique actuel, il n’y a uniquement que l’or qui compte pour cet investisseur.

Max Keiser n’a visiblement pas apprécié sa déclaration, car, dans un tweet, il commence par dire que ce dernier à « vomi son cerveau » avant d’affirmer que :

« [Bitcoin va aller tout droit aux] 28 000 dollars avant de voir une correction – et puis nous nous dirigerons ensuite vers les 6 chiffres. »

Si le polémiste économique estime que Bitcoin pourra atteindre et dépasser les 100 000 dollars un jour, c’est parce que la crypto de Satoshi Nakamoto présente pour lui les meilleures caractéristiques de monnaie, même par rapport à l’or.

Un standard or ou bitcoin pour remplacer les fiats ?

Dans une de ces émissions du Keiser Report, le journaliste explique que :

« (…) C’est un cycle (…). Lorsque le papier-monnaie (fiat) s’effondre, une sorte d’étalon or [ou désormais] d’étalon bitcoin voit le jour. »

Cependant, pour Max Keiser, Bitcoin est même un cran au-dessus des métaux précieux, qui auraient un talon d’Achille :

« Bitcoin est la monnaie la plus solide jamais créée, car elle ignore le théorème de régression de [Ludwig von] Mises (…). L’utilité et la ‘valeur’ intrinsèque de l’or et de l’argent les encombrent, en ajoutant une friction cognitive selon les théories de [Carl] Menger sur la valeur subjective. »

Car selon Ludwig von Mises, toute monnaie tire sa valeur de son utilisation non monétaire. Elle est évidente pour l’or et l’argent, pour leurs propriétés physico-chimiques exceptionnelles (comme bijoux ou matériaux industriels).

Mais cette autre utilité des métaux précieux crée un ralentissement, une friction, dans l’utilisation de l’or et l’argent en tant que monnaies. C’est pour cela que Max Keiser considère Bitcoin comme une monnaie encore plus parfaite que l’or. Cette invention a été conçue uniquement comme un système de paiement. Bitcoin n’a pas d’autre utilisation que celle d’être une monnaie.

Bitcoin est, dans bien des aspects, une révolution à la fois technologique et économique. La cryptomonnaie vient chambouler tous les systèmes monétaires ayant existé. D’ailleurs, cette fois, l’effondrement des monnaies fiduciaires pourrait, non pas voir le retour de l’or comme maintes fois par le passé, mais bel et bien voir l’avènement de Bitcoin.

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne 5 / 5. Nombre de votes : 20

Pas encore de votes ! Soyez le premier à noter cet article.

Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici