Bilan du stress test du 1er septembre sur Bitcoin Cash

Alors que l’on ne sait toujours pas si la dissension au sein des principaux acteurs de Bitcoin Cash ne va pas provoquer l’apparition de Bitcoin SV (Bitcoin Satoshi Vision) au prochain fork du BCH, prévu à la mi-novembre, un « stress test » du débit a été effectué sur l’actuelle blockchain du BCH.

2,1 millions de transactions en 24h

Ce samedi 1er septembre, un test de résistance a été mené sur le réseau Bitcoin Cash, pour éprouver sa capacité à supporter un grand volume de transactions, tout en observant les effets, notamment sur les frais de transactions.

Le test consistait à injecter 2,1 millions de transactions sur le réseau BCH en l’espace d’une journée.

Selon BitInfoCharts, le jour du stress test, les transactions Bitcoin Cash ont représenté environ 63% de toutes les transactions sur les cryptomonnaies.

Selon le site Fork.lol, le nombre de transactions par seconde du réseau BCH a connu une pointe allant jusqu’à près de 28 500 transactions par bloc, alors qu’habituellement le réseau comptait en moyenne entre 100 et 200 transactions par bloc. Pour comparaison, le nombre moyen de transactions par bloc pour le Bitcoin (BTC) est de 1 000 à 1 500.

Comme le fait remarquer Cointelegraph, d’après le graphique de l’historique des frais de transaction de BitInfoCharts, les frais moyens pour une transaction BCH sont restés stables, passant même de 0,02 à 0,0017 dollar américain le jour du test.

Plusieurs observateurs ont dû conclure que ce stress test était un succès, car le cours du Bitcoin Cash, notamment contre le Bitcoin (BTC) a connu une hausse notable après la journée test :

[es_tradingview symbol= »bchusd » interval= »W » height= »350″ colors= »Light »]

Des résultats qui restent à relativiser

Certes, certains considèrent que ce stress test est une réussite, notamment par le fait que le réseau BCH n’a pas été congestionné par la forte injection de transactions : pas d’augmentation des frais de transactions, et donc pas de ralentissement par favoritisme des mineurs (résolvant d’abord les transactions avec les frais les plus importants, comme on a pu le voir sur les cryptos en décembre dernier).

Cependant, Dan Larimer, le CTO du projet EOS, n’a pas manqué de faire remarquer par un tweet que, sur 7 jours, et même avec l’injection massive du stress test BCH, le réseau EOS restait celui où il y avait le plus de transactions (sur une semaine donc) avec environ 49% du nombre total des transactions cryptos.

Les résultats du stress test sur le réseau Bitcoin Cash semblent une bonne nouvelle pour cette cryptomonnaie quant à sa scalabilité (évolutivité), même si, comme on vient de le voir, ces résultats restent à relativiser. Une chose est sûre, la stabilité du BCH et son avenir vont plus dépendre de ce qu’il va se produire en novembre, avec le prochain fork programmé, car le risque d’éclatement en deux (voir trois) cryptomonnaies est le réel souci de Bitcoin Cash actuellement.

Sources : CoinTelegraph ; AMBCrypto ; News.Bitcoin.com || Image from Shutterstock

Rémy R.

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Commentaires

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.


Recevez un condensé d'information chaque jour