Petro-Venezuela

La Deltec citée dans un montage financier en lien avec le régime vénézuélien

Trading du CoinTrading du Coin

KYC/AML, on vous dit – C’est le reporter Neil Hartnell qui l’a annoncé dans un article le 5 novembre : il aurait eu accès à des documents attestant que les autorités fédérales américaines menaient des investigations concernant deux banques, l’Ansbacher Bank, mais aussi la Deltec Bank. Les noms de ces institutions se trouveraient liés à ceux de certains membres du régime vénézuélien de Nicolas Maduro.

Notez tout de même que l’affaire ne concerne donc pas directement Tether, mais simplement sa nouvelle banque attitrée. De plus, à l’heure actuelle, rien n’indique que ladite banque ou ses exécutifs aient joué un rôle actif dans le montage suspect en question.

Colombian Fever : que vient faire le régime de Maduro à Tether Land ?

Selon les documents évoqués par Neil Hartnell, les deux banques des Bahamas seraient au centre d’un vaste montage financier destiné à blanchir près de 1,2 milliard de dollars, au bénéfice d’officiels vénézuéliens de premier rang. Plus spécifiquement, les autorités fédérales américaines souhaiteraient d’abord saisir pour 12 millions de dollars d’avoirs financiers, identifiés comme étant en lien avec Abraham Edgardo Ortega, ancien directeur financier du service de gestion central de Petroleos de Venezuela, S.A (PDVSA), la compagnie pétrolière appartenant à l’État du Venezuela.

“De chacun selon ses moyens, à chacun selon ses besoins.”

M. Ortega serait entré en négociations de plaidoyer avec les autorités américaines vis-à-vis de son rôle supposé au sein de ce complexe montage. Il aurait ainsi accepté de collaborer et de fournir des informations précieuses concernant certains comptes et leurs opérations suspectes.

En quoi consiste ce montage financier occulte ?

Pour le résumer rapidement, sur ce point spécifique des accusations de corruption portées contre des officiels du régime vénézuélien, certains exécutifs de PDVSA sont donc accusés d’avoir utilisé un fonds commun de placement fantôme ayant officié sur le sol américain depuis Miami.

Ce fonds de placement de façade aurait donc servi de couverture aux versements de pots-de-vin ou autres commissions occultes dans le cadre de négociations entre le régime vénézuélien et certains groupes industriels étrangers désireux de faire des affaires sur le sol sud-américain. Aucun nom n’est cité, mais des groupes “russes et français” sont évoqués par le reporter.

Affaire à suivre, dans le cadre des coups de filet successifs que les États-Unis d’Amérique cherchent à porter dans leur affrontement avec le régime vénézuélien. On se souvient que l’ambiance est au beau fixe entre les deux gouvernements, D. Trump ayant élégamment évoqué la possibilité d’un coup d’État plus ou moins spontané contre N. Maduro, lors d’échanges informels au siège de l’ONU fin septembre. Le versant financier de cette guerre des nerfs sera donc à surveiller de près.

Sources : Tribune 242 ; O GLOBO ; Bitsonline || Images from Shutterstock

PARTAGER
Grégory Guittard
Bitcoin Maximaliste, Blockchain-sceptique. Je doute très fortement que la sacro-sainte Blockchain qu'on nous vend à tout bout de champ nous sauvera tous, façon délire christique. La perspective d'un moyen de paiement pair-à-pair, décentralisé et non censurable (Bitcoin) est ce qui me semble réellement révolutionnaire dans la cryptosphère. Je disrupte des articles à l'occasion sur mon temps libre, et souvent, aux dépends de vos shitcoins préférés. Je privilégie les sources vérifiables et le cynisme à la neutralité plate, mais je suis ouvert à la discussion : si j'ai écrit une énormité, n'hésitez pas à m'envoyer vos commentaires, remarques ou vos vociférations directement à [email protected]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici