Corée du Sud : pas de régulation pour Bitcoin

Trading du CoinTrading du Coin

Après l’interdiction des ICO en Corée du Sud, l’État n’a pas l’intention de réglementer Bitcoin jusqu’à ce qu’elle devienne une monnaie légale. Lee Joo-yeol, gouverneur de la Banque centrale de Corée, a annoncé que le Bitcoin serait réglementé comme une marchandise, plutôt que comme une monnaie.

Pas de régulation si le BTC n’est pas légal

Lee Joo-yeol, gouverneur de la Banque centrale de Corée, a annoncé que le Bitcoin serait réglementé comme une marchandise plutôt que comme une monnaie. Le gouverneur, a cependant affirmé que la Banque centrale ne lancera pas la réglementation dans un avenir proche. Considérée comme non-légitime, le Bitcoin ne peut pas être supervisé et réglementé par l’autorité sud-coréenne.

Choe Heung-Sik, chef du gouvernement, a déclaré que le gouvernement ne classait pas les monnaies ou les tokens en tant qu’instruments de paiement et les considérait comme des « sujets de spéculation ». Toujours selon Choe, le marché des cryptomonnaies est similaire à l’activité des casinos, qui n’est pas réglementée ou supervisée par le gouvernement.

“Bien que nous surveillons les pratiques des plateformes d’échange de cryptomonnaies, nous n’avons pas encore de plan pour les superviser. Cela ne viendra qu’après la reconnaissance légale des tokens numériques en tant que monnaie légitime.”

Un pays pourtant “familier” des cryptomonnaies

Ces remarques surviennent quelques semaines après l’incident survenu chez Bithumb, la plus grande bourse de cryptomonnaie au monde par son volume de transactions. Pendant que la seconde banque du pays, la Shinhan lance son coffre-fort numérique pour les cryptomonnaies, un incident dû à une panne, causée par une défaillance du serveur au début du mois, avait ralenti la plateforme. Un autre exemple de l’immixtion digitale dans le pays, est l’utilisation du Bitcoin comme moyen de paiement dans plus de 620 magasins.

Depuis cet incident les clients de la plateforme se sont mobilisés contre elle, afin de régler leurs comptes. Bithumb avait également été victime d’une violation de données qui avait entraîné la perte de centaines de millions de wons, ainsi que le vol des données personnelles d’environ 31 000 utilisateurs.

En adoptant cette attitude de “laissez-faire”. Le gouvernement Coréen donne une grande opportunité au Bitcoiners locaux et ouvre également la porte aux plateformes chinoises et hongkongaises. Le pays, étant devenu un acteur dynamique dans le monde des cryptomonnaies avec de gros volumes d’échange.

Recevez tous les matins un résumé de l’actualité des dernières 24h du monde des cryptomonnaies.


Abonnez-vous sur YouTube :
Journalducoin
Ajoutez-nous sur Twitter : @lejournalducoin
Upvotez-nous sur Steemit : @Journalducoin
Suivez-nous sur Facebook : @lejournalducoin

Sources : Cryptocoins Newsbitcoinmagazine.comCointelegraph

Pour soutenir le JDC, utilisez nos liens partenaires : Coinbase (10$ offerts), Changelly (pas d’inscription ni de vérification d’identité), Ledger Wallet (coffre fort crypto).

PARTAGER
Avatar
Tombé dans le domaine des cryptomonnaies durant l’été 2017, je m’intéresse particulièrement aux projets novateurs et aux relations dans la communauté. Chasseur de scam à mes heures perdues, vous pouvez me retrouver tous les matins dans notre newsletter !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici