Moonbirds change les droits sur ses NFT et se fait voler dans les plumes

Quand le hibou chante, la nuit est silence. – Mais quand les NFT de Hiboux passent en licence libre, les voix s’élèvent et le silence disparaît dans un grand fracas !

L’oiseau de nuit sous la lumière des projecteurs

Kevin Rose, co-fondateur du projet Moonbirds a provoqué une levée de bouclier, et une chute des cours, avec une annonce très controversée. Moonbirds est une collection de NFT représentant des « oiseaux de Lune » en traduction littérale (qui n’a pas grand sens).

Cette collection de chouette (hiboux ?) qui se négociait environ 30 ETH (51 000$) a récemment vu son prix tomber.. Et ce, plus vite que la nuit au pôle Nord.

La raison ? Les fondateurs ont annoncé que le projet passait en licence libre, CC0. Concrètement, cette licence permet aux créateurs de placer leurs œuvres dans le domaine public, et ce, sans aucune restriction d’usage. Leurs dessins peuvent donc être utilisés, modifiés, et ce même pour un usage commercial, sans prévenir qui que ce soit.

« (…) nouvelle phase importante du projet […] Les conditions de service du projet seront mises à jour pour refléter ce changement, et des DAO gérant les Moonbirds et les Oddities seront formés pour prévenir les escroqueries, les discours de haine et la violence entourant ces projets. »

>> Chouette, encore des oiseaux en NFT.. Inscrivez vous sur la plateforme FTX  (lien commercial) <<

Moonbird devient l’oiseau de la discorde

Cette annonce a fait malheureusement beaucoup de bruit, et pas pour les bonnes raisons.

En effet, si les créateurs du projet ont le droit absolu de renoncer à leurs droits d’auteur, la communauté aurait aimé être consultée avant que la décision ne soit actée. Pour certains, cela nécessitait un vote (via DAO) afin que les possesseurs des NFT aient leur mot à dire.

Pour l’avocat Sohaib Mohammad, spécialisé dans la propriété intellectuelle et les NFT, ce choix sans consultation au préalable montre un manque total de protection du « consommateur » :

« Le problème de la protection des consommateurs pour moi est que les décisions majeures qui affectent la valeur d’un NFT se produisent après la fabrication et à la suite d’importantes ventes sur le marché secondaire. Si le CC0 était déclaré avant la fabrication, je n’aurais aucun problème avec cette décision. »

Moonbird : l’oiseau de malheur

Un propriétaire d’un de ces oiseaux pixellisés, Lakoz.eth affirme subir une perte financière énorme suite à cette décision. « J’ai en fait perdu un contrat de licence à six chiffres sur lequel je travaillais depuis un certain temps. »

La collection de NFT Moonbirds fait fureur sur Opensea.

Le floor price des Moonbirds a chuté suite à l’annonce, passant de 16,5 ETH (28 000$) à 14,5 ETH (24 650$). Cette dégringolade a entraîné des ventes « précipitées » de la part de détenteur qui pensent que le cours va s’effondrer.

Certains parlent d’un recours devant la justice. Pour Sohaib Mohammad, c’est effectivement possible, cependant, il émet des doutes quant à leur réussite.

« Leur argument serait beaucoup plus fort si l’équipe Moonbirds avait promis un certain aspect d’exclusivité accompagnant les droits commerciaux sur le NFT d’un titulaire. Mais, pour autant que je sache, ils ne l’ont pas fait. »

Cette première dans le monde du NFT « blue chip » montre que les mentalités liées aux NFT changent. Du côté des auteurs, ils souhaitent que tout devienne plus libre. Les détenteurs, eux, achètent une image de marque, et donc réalisent un investissement. Quelle que soit votre position, nous ne sommes, assurément, qu’au début de l’histoire des NFT, et de leur rôle dans l’écosystème Web3.

NFT, Finance Décentralisée, crypto-actifs… autant de notions qui font de plus en plus partie du quotidien. Prenez les devants et commencez à accumuler et trader vos premiers bitcoins. Inscrivez-vous sur la plateforme de référence FTX. Vous pourrez bénéficier d’une réduction à vie sur vos frais de trading (lien commercial).

Alain

Passionné d’informatique depuis toujours, je suis tombé dans la marmite crypto en 2019 et n’en suis pas ressorti depuis ! J’aime transmettre, former et vulgariser pour que chacun puisse se lancer et avancer dans cet écosystème vaste et passionnant.

Recevez un condensé d'information chaque jour