396 000$ pour un dessin de singe fatigué – Un night-club s’offre le Bored Ape #11

Il a l’air encore plus las que le reste de sa fratrie simiesque, pourtant elle-même peu réputée pour son dynamisme. Lui, c’est le Bored Ape (« singe qui s’ennuie ») numéro 11, membre d’une collection de 9999 dont le succès ne se dément pas depuis sa création en avril 2021. Et en dépit de ses traits tirés et de son évident manque de motivation, il a tapé dans l’œil (rougi) du célèbre night Club de Miamia, le E11EVEN. Mais même dans un environnement où la mauvaise bouteille de vodka est vendue à 1000$, qu’est-ce qui peut bien pousser une boite de nuit à dépenser près de 400 000$ pour un NFT de chimpanzé blasé ? Welcome to the jungle

Monnaie de singe

396 000$ – ou encore 99 ETH – c’est le prix qu’a annoncé avoir consenti payer la très select boite de nuit de Miami, le E11EVEN pour acquérir le Bored Apes #11 de la collection éponyme Bored Ape Yacht Club. Ainsi que l’annonce très officiellement le club, le coup de cœur pour ce specimen d’une des collections de NFT les plus connues et les plus valorisées a été immédiat :

« Après avoir étudié BAYC pendant un certain temps, nous avons commencé à remarquer des traits qui résonnaient avec E11EVEN. Croyez-le ou non, notre singe préféré se trouve être le numéro 11 Au début [son propriétaire], hésitait à vendre, mais après quelques allers-retours, nous sommes parvenus à un accord mutuel »

De fait, tout indique que la transaction se soit effectivement nouée en direct, de pair-à-pair, le NFT du Borde Apes #11 ne laissant apparaître aucune transaction récente, si ce n’est un transfert d’un wallet à l’autre le 22 décembre

Le bored Ape 11

Le night club E11EVEN est tout particulièrement connu dans l’écosystème crypto pour accepter depuis plusieurs mois les paiements en cryptomonnaies. Le fait que le club se trouve par ailleurs à Miami, ville qui tend elle-même à devenir un des épicentres mondiaux de Bitcoin grâce notamment à son crypto-maire Francis Suarez, participe à ce que les crypto, et les NFT y soient tout particulièrement tendance.

« E11EVEN s’est toujours consacré à être à la pointe et à rester en tête de la tendance, nous avons connu un énorme succès ces huit derniers mois, depuis que nous avons accepté la crypto comme forme de paiement et voyons des opportunités comme celle-ci comme une transition naturelle pour l’entreprise afin de continuer à développer la marque et nos actifs. Nous sommes ravis d’avoir Bored Ape #11 comme notre première acquisition NFT alors que nous continuons à développer notre empreinte dans le secteur »

Mais,même si le monde de la nuit est marqué par une forme de démesure et par des règles parfois un peu particulières, qu’est-ce qui peut bien pousser des entreprises – foncièrement en recherche de profit et de pérennité – à dépenser l’équivalent du prix d’un bel appartement dans un dessin de singe que n’importe qui pourrait copier-coller en 2 clics et autant de secondes ?

>> Venez faire vos premiers pas dans l’univers Bitcoin sur Binance <<

J’en ai macaque

Vous trouvez le montant dépensé élevé, voire même parfaitement déraisonnable « pour ce que c’est » ? Attendez un peu, dans un instant vous pourriez bien finir par trouver que finalement E11EVEN a fait une sacrée bonne affaire.

Le NFT ci-dessous, un « serum mega mutant » (permettant de transformer un Bored Ape classique en une version génétiquement modifiée) a lui été vendu il y a quelques heures pour la somme hallucinante de… 3.6 millions de dollars (888 ETH).

Record de vente pour un Mega Mutant serum

Et si la chose vous semble parfaitement insensée, prenez en considération que l’achat a été effectué par Taylor Gerring, un des co-fondateurs d’Ethereum, pas vraiment un chimpanzé de 6 semaines donc. L’intéressé a fait savoir qu’il filmerait le process de « transformation » de son singe et le diffuserait sur Twitter. Le résultat correspondra à quelque chose comme la mutation ci-dessous :

Et si des boites de nuit, ou des personnalités crypto sont prêtes à dépenser des fortunes indécentes pour des dessins en 2D, somme toute pas si affolants que ça en terme de génie artistique et de créativité, c’est que la collection Bored Apes Yacht Club, un peu comme ses aînés des cryptopunks, a su cristalliser à la fois l’intérêt pour les NFT en tant que nouvelle approche technologique et artistique, tout en se montrant convaincante s’agissant de la sincérité initiale de la démarche (contrairement aux milliers de collections sans saveur qui prolifèrent désormais sur les réseaux blockchain en capacité de recevoir ces actifs non-fongibles d’un nouveau genre).

La collection BAYC – pour les intimes – c’est ainsi plus d’un milliard de dollars de volume de transactions, rien que pour sa branche principale « classique ».

C’est également une présence désormais dans les salles de ventes aux enchères les plus prestigieuses, le tout soutenu par une « ape-mania » incitant stars, personnalités et influenceurs à chercher de plus en plus nombreux à détenir à tout prix un exemplaire, si possible « rare » (c’est à dire présentant des traits peu communs, ou un nombre de caractéristiques important).

Parallèlement, les prix s’envolent, à mesure qu’un public de plus en plus large finit par s’intéresser à la série, éditée en nombre volontairement limité.

Ainsi, au-delà du phénomène de mode, posséder un BAYC, revient désormais à détenir un tableau de maître, ou une montre de luxe, à la différence près que ces NFT prestigieux ont généralement une valeur… bien supérieure à ces artefact de l’ancien monde ! On vient en effet de le voir, des transactions à plusieurs millions de dollars sont désormais communes. Le floor price actuel pour un BAYC (le plancher du cours) est ainsi actuellement de 59 ETH, soit 235 000$.

Sans surprise, un night-club recherchera le meilleur degré de coolitude dans le cadre d’une acquisition sur laquelle il conviendra de communiquer largement, avant de le décliner en une multitude de produits dérivés. Pour autant, détenir un de ces NFT emblématiques se révélera probablement surtout un placement potentiellement très rentable, dont la valeur augmentera avec le temps. Une position économiquement pertinente dans un monde où désormais, il devient même possible de se servir de ses NFT en tant que garantie pour emprunter des fonds en crypto.

Envie de commencer à accumuler des ETH pour vous offrir un jour un singe oisif ? n’attendez plus pour vous créer un compte sur Binance, l’exchange Bitcoin et crypto de référence (lien affilié).

Hellmouth Banner

Fier rédacteur en Chef du Journal du Coin j'apporte ma petite pierre à l'édifice financier global qui émerge sous nos yeux. Les insultes, scoops, propositions de sujets, demandes en mariage et autres corbeilles de fruits sont à livrer sur mes différents comptes sociaux. Vous pouvez également venir discuter sur le groupe FB associé à l'initiative Tahiti Cryptomonnaies

Recevez un condensé d'information chaque jour