Bitfinex organise l’IEO de Kim Dotcom : coup de poker gagnant ou futur désastre judiciaire ?

Trading du CoinTrading du Coin

La plateforme Bitfinex vient d’annoncer qu’elle hébergerait l’IEO du KimCoin, un jeton à destination des producteurs de contenus, proposés par le célèbre Kim  « Dotcom » Schmitz.
Le KimCoin évoluera sur une sidechain mise à disposition par LiquidChain, une surcouche utilisant le réseau Bitcoin et permettant des transactions plus rapides.

Alors même que Bitfinex est loin d’être sorti de ses déboires judiciaires devant les tribunaux New-Yorkais, s’associer à un personnage aussi sulfureux que Kim Dotcom pourrait être lourd de conséquence, même si l’intéressé a prouvé par le passé ses capacités à être un véritable « game changer ».

Kim Dotcom, saison 2 : Bitcoin, Blockchain et Cadillac

Vous aviez toujours rêvé de revoir Kim « Dotcom » Schmitz, sa gouaille caractéristique, son sens du spectacle et sa Cadillac rose revenir aux affaires ? La simple perspective de voir les locaux de Bitfinex pris d’assaut par le S.W.A.T vous remplit de satisfaction ? Vous vous dites souvent que les secteurs de la blockchain et de la crypto méritent bien de perdre encore un peu plus en sérieux et en crédibilité ? Remerciez le destin, il se pourrait que ce vœu un peu tordu soit exaucé !

Bitfinex, la célèbre plateforme derrière le stablecoin Tether vient en effet de l’annoncer : l’exchange proposera l’IEO du KimCoin (Initial Exchange Offering, le lancement d’un token directement géré par une plateforme d’exchange). Cette opération est présentée comme devant être organisée à partir du 22 octobre prochain, même si le coin ne devrait pas être listé avant mi-2020, une fois le service effectif.

Ce service justement, quel est-il ? Voici comment il est présenté sur le site de Bitfinex :

« K.im a pour objectif de devenir la plateforme ultime de publication et de monétisation de contenu. K.im permettra aux utilisateurs de publier, de vendre et de consommer du contenu numérique sur un marché peer-to-peer sécurisé et décentralisé. Kim Dotcom, entrepreneur Internet légendaire, est le fondateur et l’évangéliste en chef du projet. » 

K.im pour disrupter Youtube

En somme, K.im se composera pour l’essentiel d’une plateforme à destination des producteurs de contenus de toutes natures. Le Livre Blanc est disponible par ici, si vous souhaitez en apprendre en peu plus voire – dans un moment d’égarement – y risquer quelques dollars.

L’offre de valeur de K.im est supposée prendre l’exact contre-pied du modèle actuel des Youtube et consorts, qui concentrent l’essentiel des revenus générés par leur multiples contributeurs, ne redistribuant à ce dernier qu’une bien maigre part du gâteau (enfin, pour être honnête je n’en sais rien n’étant pas un influenceur YouTube… Faudra demander à Hasheur).

Liquid, un partenaire solide

Si le concept n’est pas nécessairement des plus novateurs (remettre le consommateur, ou le producteur de contenu, au centre du jeu et desserrer l’étreinte des grandes plateformes du net), l’architecture technologique mérite qu’on s’y arrête un instant.

En effet, en lieu et place du trop classique token ERC-20 évoluant sur Ethereum, K-IM utilisera pour ses transactions une « sidechain » prenant appui sur le réseau Bitcoin. Cette solution technologique proposée en partenariat avec Liquidqui fonctionne un peu sur le modèle du Lightning Network – permet de passer de multiples petites transactions nettement plus rapidement que ne le permettrait théoriquement le réseau principal.

Fun fact : le site officiel est hébergé en France, ce qui n’est probablement pas étranger au fait que le Directeur Scientifique de K.im est le français Emmanuel Gadaix, compagnon de route de longue date de Kim Dotcom.

Une IEO sur un gros exchange, un business model solide à défaut d’être original et une techno crédible… Qu’est-ce qui pourrait bien mal se passer ?

Le deal de tous les dangers

C’est un pari audacieux de la part de Bitfinex que d’accepter que l’entreprise soit associée à un personnage aussi sulfureux que Kim Dotcom.

Entendons-nous bien : Il ne s’agit pas de refaire un 34ème procès à l’entrepreneur qui, s’il a connu quelques petites démêlées judiciaires dans absolument tous les pays qu’il a arpenté (de l’Allemagne à la Thaïlande en passant par la Nouvelle-Zélande), a aussi démontré qu’il avait un impressionnant sens des affaires (et du spectacle).

« Il a pris un peu Elon Musk, non ? »

Et même si « l’affaire MegaUpload » trouvera une issue quasi-hollywoodienne en 2012 avec l’assaut par les forces spéciales et le FBI du « manoir » que possédait le magnat de l’Internet, on rappellera quand même qu’à sa grande époque, le site MegaUpload était le 13ème site le plus visité au monde, squattant à lui tout seul 4% de l’Internet mondial.

S’agissant plus particulièrement du présent projet, il semble également utile de préciser que K.IM a recueilli 2,5 millions de dollars de financement auprès de BnkToTheFuture, Bitcoin Capital et l’investisseur Max Keiser, quelques pointures donc.

En bref, les ambitions de Kim dans la blockchain pourraient non seulement se révéler tout à fait legit, mais également être couronnées de succès.

Cependant, difficile de ne pas s’inquiéter du potentiel impact négatif que ce partenariat pourrait avoir pour l’image de Bitfinex, au regard des tracas judiciaires dans lesquels la plateforme continuer à patauger, en particulier avec les tribunaux de l’Etat de New-York.

On rappellera en effet que la célèbre maison mère du moins non célèbre USDT fait régulièrement l’actualité dans le cadre d’une procédure enclenchée par le Procureur de New-York, ce dernier soupçonnant l’entreprise de dissimuler des informations, voire de carrément mentir concernant la réalité de ses réserves financières.

« L’histoire de Kim Dotcom est faite de ces coups improbables, de cette série infinie de chutes et de renaissances et des multiples réinventions égotiques et rocambolesques qu’elles induisent. » Source

C’est ainsi qu’est résumé avec pertinence le parcours de Kim qui démontre une fois de plus que la fièvre entrepreneuriale ne l’a pas quitté. L’avenir dira si l’intéressé sera de taille à s’imposer dans l’industrie crypto avec la même intensité qu’il a marqué l’histoire du téléchargement. 

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne / 5. Nombre de votes :

Pas encore de votes ! Soyez le premier à noter cet article.

Hellmouth Banner
Crypto-enthousiaste, Polynésien de cœur vivant à Tahiti, Hellmouth Banner anime la page TahitiCryptomonnaies. "Après 10 ans dans le Pacifique Sud, je suis convaincu que les peuples du Pacifique Sud nous montrerons des chemins inédits à suivre, y compris dans les Nouvelles Technologies".

Poster un Commentaire

avatar