Trezor-Wallet-T

Review du Trezor Wallet T : la référence tactile de SatoshiLabs

Trading du CoinTrading du Coin

Nous avons eu la chance de recevoir un exemplaire du dernier wallet de référence produit par SatoshiLabs. Le Trezor wallet T est une version plus moderne et confortable à l’usage du Trezor One. Le firmware du modèle T a été écrit de A à Z afin de garantir une sécurité maximale. Les deux hardware wallets restent des solutions extrêmement sûres, le modèle T offre juste un meilleur confort d’usage, on y retrouve un écran en couleur tactile, une absence totale de boutons physiques ainsi que des fonctionnalités inédites.

Bien entendu, ces améliorations impliquent un prix plus conséquent. Le Trezor T est-il un bon wallet ? Vaut-il les deniers supplémentaires ?

Voir aussi : Comparatif des meilleurs hardware wallets

Caractéristiques et contenu du Trezor T

Quelques informations au sujet Trezor T:

  • Concepteurs : SatoshiLabs / République tchèque
  • Prix : 180€ TTC (149€ HT) / Livraison en 7 jours gratuite
  • Devises supportées : Bitcoin, Bitcoin Cash, Litecoin, Dash, Zcash, Dogecoin, Bitcoin Gold avec le client Trezor Stable / Ethereum et les ERC20 avec Trezor Beta. Plusieurs dizaines d’autres devises sont intégrées par le biais d’applications externes conçues pour détecter Trezor Bridge (Cardano, Stellar, Tezos et +)
  • Au Sujet du Wallet : Écran tactile LCD/Couleur 240*240, Branchement en USB-C, emplacement pour MicroSD, FIDO U2F Authenticator, Firmware Open-Source.
  • Garantie : 1 an pour entreprises / 2 ans pour particuliers

ATTENTION : Nous vous recommandons fortement d’acheter votre wallet sur le site de Trezor et nulle part ailleurs, seul le constructeur peut vous garantir l’expédition d’un produit sûr (jamais ouvert, etc.).

C’est un petit objet, comme la plupart des hardware-wallets. Il est nécessaire de le brancher à un ordinateur pour pouvoir l’utiliser, ce qui est peut-être considéré comme un défaut pour les transferts de fonds dans l’urgence. Néanmoins, il s’agit d’un cold-wallet et donc d’un appareil pour conserver des sommes importantes. L’utilisateur peut toujours stocker une proportion réduite de ses actifs sur une autre solution, pour pouvoir transférer des cryptomonnaies rapidement à une échelle raisonnable.

Parlons de l’emballage du produit et de son contenu :

On peut saluer le travail de design délivré par SatoshiLabs pour l’emballage du Trezor T.

C’est beau, c’est sobre, c’est plat. Pas grand-chose à redire, nous sommes bien dans les standards de présentation pour un produit électronique de qualité.

Pour ce qui en est de l’intérieur, on trouve un Trezor T avec son sceau “anti-effraction” accompagné d’une plaque aimantée faisant office de socle, que l’on peut placer sur la plupart des surfaces grâce à sa pellicule adhésive.

Dans une autre boîte, SatoshiLabs fournit, le câble de connexion USB-C du portefeuille, 4 autocollants Trezor, ainsi que des cartes en papier-plastique permettant de noter sa seed, ces dernières sont résistantes à l’eau et à la déchirure, c’est une attention plaisante.

EXTRÊMEMENT IMPORTANT : Assurez que le sceau ne soit pas endommagé ou déplacé : cela pourrait être signe d’une éventuelle tentative antérieure d’ouverture de la part d’un tiers. En cas de doute, contactez l’équipe de Trezor pour obtenir assistance.

Dimensions et poids : 64x39x10mm / 16g

Un fâcheux épisode avec le Trezor T

Le déballage ne s’est pas déroulé sans anicroche. En effet, nous avons eu droit au problème de la glue récalcitrante qui a déjà été observé par d’autres rares utilisateurs. Après avoir enlevé le sceau de protection, il restait beaucoup d’adhésif (vraiment collant) sur les deux faces de l’appareil. Autant vous dire que cela rend la prise en main vraiment inconfortable, nous avons donc essayé d’enlever les résidus avec une solution alcoolique, de l’eau, du liquide vaisselle, les clés de ma maison et la partie adhésive du sceau détaché, mais ce ne fut pas suffisant.

Il reste encore quelques traces sur la face arrière du Trezor, que nous essaierons d’enlever avec une solution antiadhésive de pharmacie, il est assez navrant de devoir agresser son produit avec divers produits chimiques pour pouvoir en profiter comme il se doit. Ce problème n’est pas universel et peut être que vous ne le rencontrerez pas lors de votre expérience, néanmoins il est important de le signaler.

Voilà qui clôt notre analyse du contenu. Intéressons-nous maintenant à l’appareil dans la pratique, ainsi qu’à son support logiciel.

Sécurité et utilisation du Trezor T

L’utilisation du Trezor nécessite un ordinateur sous Windows, Linux ou MacOS, équipé d’une version en date de Google Chrome ou Mozilla Firefox.

Il est possible de le connecter à un smartphone Android, à l’aide d’un adaptateur non fourni, par contre ne vous attendez à pouvoir réaliser des transactions ainsi, il vous sera seulement possible de restaurer votre wallet ou en changer certains paramètres cosmétiques.

Dans le cadre de ce test j’ai utilisé un Macbook Pro Retina 13″ sous MacOS Sierra exécutant la dernière version de Mozilla Firefox.

La première installation du wallet se fait très simplement. Il vous faut connecter votre Trezor par USB et vous rendre sur trezor.io/start , indiquez que vous souhaitez configurer un Trezor Modèle T et suivez les instructions.

Il vous sera demandé d’installer Trezor Bridge et de créer une seed pour la récupération de votre précieux portefeuille. C’est d’ailleurs à travers cette étape que vous découvrirez l’écran tactile proposé par SatoshiLabs, après quelques vérifications et le choix d’un code PIN pour votre appareil vous voilà prêts à profiter de votre Trezor.

Utilisation de l’écran tactile

L’utilisation du Trezor T ne diffère pas trop de celle du One. Vous avez maintenant un écran tactile au lieu de deux boutons. Je reconnais ici que l’écran est bien plus esthétique que les boutons, il semble de bonne facture et répond très bien aux pressions. Par contre, gare à vous si vous avez de gros doigts, vous risquez de rencontrer quelques difficultés à appuyer sur certains boutons, mais rien d’insurmontable.

L’avantage de l’écran tactile (qui peut être orienté dans les quatre directions) est qu’il vous permet de ne pas avoir à utiliser l’ordinateur pour certaines opérations, comme définir votre code PIN ou procéder à la récupération de votre wallet, ce qui rajoute un degré de sécurité supplémentaire.

Comme vous pouvez le constater, l’entrée du code PIN se fait sur un pavé numérique dont l’ordre des touches est randomisé systématiquement, afin de protéger votre wallet contre les logiciels malveillants de type keylogger.

Interface Trezor Bridge et possibilités

L’interface du Trezor T a une allure simple et efficace, elle est disponible dans de multiples langues y compris le français.

Vous accédez à un panel sur lequel vous pouvez consulter vos soldes et historiques dans les devises supportées, et créer différents comptes pour chaque devise, dans l’éventualité où il vous faut une organisation particulière pour la gestion de vos paiements entrants et sortants.

Aussi, des onglets sont disponibles pour recevoir et envoyer des cryptomonnaies, mais aussi pour les échanger immédiatement contre d’autres devises gérées par Trezor.

Rien de transcendant ici, il y a des montants minimaux à respecter pour profiter du service, les intermédiaires proposés ont des frais peu compétitifs, mais vous bénéficiez d’une sécurité supérieure. Il s’agit d’une fonction d’échange similaire à celle proposée par Exodus ou Jaxx.

Enfin, une page est dédiée à la modification de votre Modèle T, vous pourrez modifier le code PIN de l’appareil, mais aussi changer son surnom et son petit fond d’écran. Ces petites options restent très appréciables.

Sécurité du TREZOR Wallet T

Curieux de connaître les interactions nécessaires pour envoyer des fonds depuis le Trezor, j’ai essayé de réaliser un transfert sortant de Zcash avec le wallet.

Tout s’est passé sans difficulté. Il vous faut saisir la somme et choisir vos frais de transactions, et passer à l’étape de confirmation matérielle plutôt simple.

Il n’y a plus qu’à appuyer sur les zones de l’écran tactile concernées, bien vérifier que les adresses et les montants sont valides et le tour est joué ! Simple, non ?

Une fois cela fait, une notification sur l’interface navigateur viendra vous confirmer la réussite de l’envoi, et la transaction s’ajoutera à votre historique.

Avis final sur le Trezor T

Le Trezor T brille par sa simplicité d’usage, de plus la réputation de SatoshiLabs dans le monde de la sécurité est parfaitement établie. Le Trezor T est une excellente option, mais il n’en demeure pas parfait, l’écran tactile n’est pas toujours facile à utiliser et le prix reste élevé avec la TVA. Il existe d’autres alternatives chez Trezor se positionnant sur une plage de prix plus compétitive, je fais référence ici au Trezor One plus spartiate, mais toujours aussi efficace sur le plan de la protection de vos cryptomonnaies.

On aurait apprécié, la possibilité de réaliser des paiements sans le passage systématique par l’ordinateur, cependant une sécurité aussi pointue présente bien des compromis et c’est très compréhensible.

À vous d’apprécier l’importance que vous attribuez à l’écran tactile et au support de devises qui est étendu sur cette version. Trezor reste l’un des premiers acteurs dans le monde des hardwares-wallets et donc une option supérieure pour protéger ses cryptoactifs.

Note Finale 7/10 : Bon Produit

Trezor Wallet

Voir aussi :

 

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne / 5. Nombre de votes :

Pas encore de votes ! Soyez le premier à noter cet article.

Sami
Fervent passionné de devises numériques, et même des plus louches! Je passe mon temps sur le net à analyser des projets fragiles et à brasser un maximum d'actualités sous plusieurs langues . Il m'arrive parfois d'écrire, faisant de mon mieux pour publier le moins d'inepties possible, bien entendu. A bientôt dans la crypto ! contact : [email protected]

Poster un Commentaire

avatar