Un trade crypto complètement fou à 100 millions $ ? Coinbase nie en bloc

Accusations et démentis – Les rumeurs circulent vite dans la cryptosphère, surtout quand ce sont les médias mainstream qui les diffusent. Mais la frontière entre scoop et fake news est souvent très mince. Dans le cas des dernières affirmations du Wall Street Journal (WSJ) contre Coinbase, il est encore difficile de dire de quel côté on se situe exactement. Simple FUD ou révélation d’un scandale potentiel ?

La société de Brian Armstrong aurait utilisé ses propres fonds pour trader des cryptos ?

Les divers régulateurs scrutent de très prés le groupe derrière la crypto-bourse Coinbase, surtout depuis son introduction en bourse (action COIN). Dans une publication en date du 22 septembre, le Wall Street Journal accuse Coinbase Global Inc. d’avoir embauché des traders. Ils étaient chargés de négocier les fonds de l’entreprise sur le marché des cryptomonnaies.

Selon des « personnes proches de l’affaire » (anonymes, donc) ayant craché le morceau au WSJ, l’équipe de traders en question aurait notamment effectué un trade crypto de 100 millions de dollars au début de cette année 2022.

Rien n’interdit formellement au groupe possédant la crypto-bourse de négocier les cryptomonnaies. Cependant, cela peut laisser craindre – si les affirmations du WSJ sont vraies – que Coinbase pourrait potentiellement trader contre ses clients.

>> Venez vous exposer au Bitcoin aux côtés de Binance, l’acteur leader du secteur (lien commercial) <<

Coinbase contre-attaque et renvoie dans les cordes le Wall Street Journal

La réponse cinglante de Coinbase contre les informateurs anonymes du WSJ n’a pas tardé. Le même jour, sur son blog, la crypto-bourse a tenu à clarifier les choses.

Il ne s’agirait en aucun cas de trading pour le propre compte de l’entreprise, mais d’activités de négociation liées à sa clientèle. Ce support-client se ferait via une nouvelle petite équipe, créée pour l’occasion, et appelée Coinbase Risk Solutions (CRS).

Coinbase au cœur de la tourmente avec les régulateurs

Outre cela, Coinbase achète bien des cryptomonnaies pour son compte, mais à titre d’investissement, pour sa trésorerie notamment. Et non pour du trading spéculatif, comme le laissait sous-entendre l’article du Wall Street Journal.

« Contrairement à bon nombre de nos concurrents, Coinbase n’exploite pas d’activité de trading pour son compte propre. (…) En fait, l’un des avantages concurrentiels de notre plateforme Institutional Prime est notre modèle de trading en tant qu’agence, où nous agissons uniquement au nom de nos clients. Par conséquent, nos motivations et celles de nos clients sont alignées par conception. (…) Coinbase achète de temps à autre des cryptomonnaies pour son propre compte, y compris à des fins de trésorerie et d’exploitation. Nous ne considérons pas cela comme du trading en compte propre, car l’objectif ici n’est pas que Coinbase bénéficie des augmentations de valeur à court terme de la cryptomonnaie négociée. »

En résumé, « Rien à signaler, circulez ! » selon Coinbase. La fameuse transaction à 100 millions de dollars aurait-elle été effectuée pour le compte d’un riche client institutionnel de Coinbase ? Peut-être, du moins si l’on en croit la crypto-bourse. Coinbase est par ailleurs en position délicate avec les régulateurs sur la question des récompenses de staking, qui sont elles aussi très recherchées par les investisseurs institutionnels.

Accompagnerez-vous la révolution Bitcoin ? Il ne tient plus qu’à vous d’embarquer dans le train crypto ! Pour ce faire, n’attendez pas pour vous créer un compte sur Binance, l’exchange Bitcoin et crypto de référence (lien commercial).

Rémy R.

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Recevez un condensé d'information chaque jour