QuadrigaCX : la nouvelle erreur à 500 000 $

Trading du CoinTrading du Coin

L’affaire QuadrigaCX se poursuit, et les bourdes continuent de s’accumuler. C’est Ernst & Young, l’un des Big Four (cabinet d’audit), qui a été désigné comme tierce partie afin d’analyser les finances de Quadriga. Leur premier rapport sur la situation nous apprend que Quadriga aurait procédé à un virement “accidentel” de 103 BTC sur un des cold wallets, le 6 février 2019.

L’exchange asuite à la mort de son CEO en décembre perdu tout accès à ses cold wallets, et a donc été contraint de remplir une demande de protection envers ses créanciers, le temps d’essayer de récupérer les fonds “perdus”.

Ernst & Young (EY) a publié un rapport initial au sujet de la situation de Quadriga. C’est désormais le cabinet d’audit qui va entrer en possession des fonds restant de l’exchange, qui seront envoyés sur leur propre cold wallets.

Selon le rapport, ce sont 51 BTC, 0,014 BCHSV, 33 BCH, 2 000 BTG, 800 LTC et 950 ETH qui sont ainsi entrés dans le service de garde de EY. Au total, cela représente un peu moins d’un million de dollars (soit 0,5% de la somme totale) qui sont passés des hot wallets de l’exchange au cold wallet d’EY.

Le rapport nous apprend également qu’une boulette monumentale a été faite par l’équipe de l’exchange. En effet, le 6 février, quelques jours après que la plateforme ait été mise hors ligne, une transaction sortante “accidentelle” s’est déroulée.

“Le 6 février 2019, Quadriga a transféré par inadvertance 103 bitcoins (d’une valeur approximative de 468 675 $ CAD) vers des cold wallets de Quadriga auxquels l’entreprise n’a actuellement pas accès. EY travaille avec la Direction pour récupérer ces cryptomonnaies des différents cold wallets, si cela s’avère possible. “ Extrait du rapport d’EY

Ainsi, 500 000 dollars canadiens s’ajoutent aux 200 millions déjà inaccessibles, bloqués en partie dans des cold wallets, pour le reste entre divers processeurs de paiement fiat.

EY a également précisé qu’ils étaient désormais en possession de quatre ordinateurs portables, quatre téléphones ainsi que trois clés USB chiffrées.

Vous pouvez retrouver le rapport d’Ernst & Young ici. Nous n’avons toujours pas de nouvelles des cold wallets où devraient se trouver les quelques 145 millions de dollars en cryptoactifs, l’inquiétude reste donc palpable.

PARTAGER
Tombé dans le domaine des cryptomonnaies durant l’été 2017, je m’intéresse particulièrement aux projets novateurs et aux relations dans la communauté. Chasseur de scam à mes heures perdues, vous pouvez me retrouver tous les matins dans notre newsletter !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici