QuadrigaCX : 145 millions de dollars gelés après le décès d’un CEO d’exchange

Trading du CoinTrading du Coin

Que faire quand une crypto-fortune décède ? On s’était déjà posé la question, lors du départ de Hal Finney, que certains supposaient être l’alias de Satoshi Nakamoto. Tous ces fonds, sont-ils gelés pour l’éternité si la clé privée n’est pas transmise ? La question se pose à nouveau après le décès de Gerald Cotten, fondateur et CEO de l’exchange QuadrigaCX et seul détenteur des clés du cold wallet de la plateforme. Ce sont désormais 190 millions de dollars canadiens stockés sur ces cold wallets, sans espoir de retour.

145 millions de dollars bloqués

Le crypto exchange canadien QuadrigaCX a récemment enregistré une demande de protection contre ses créanciers, car l’équipe n’est toujours pas parvenue à accéder aux fonds de l’exchange depuis la mort de son CEO, le 9 décembre. La plateforme est désormais inaccessible, et un message accueille les visiteurs pour déclarer que les fonds sont bel et bien perdus, jusqu’à nouvel ordre.

L’affaire a son importance, car il s’agit de l’exchange canadien présentant le plus gros volume échangé. D’après les rapports, ce sont environ 26 488 BTC, 11 278 BCH, 11 149 BSV, 35 320 BTG, 199 888 LTC et 429 966 ETH qui auraient été “perdus” dans cette affaire, portant la somme totale à plus de 145 millions de dollars.

Dans une déclaration sur l’honneur, datée du 31 janvier, la veuve de Cotten – Jennifer Robertson – développe un peu plus la situation. Apparemment, seule une “faible quantité de tokens” était conservée au sein de hot wallets, et  la majorité des fonds se trouvait dans un cold wallet accessible seulement par Gerald Cotten.

“La procédure normale était pour lui de déplacer la majorité des tokens en cold storage, afin de les les protéger du piratage ou d’autres vols numériques.” Déclaration sur l’honneur de Jennifer Robertson

Vive la décentralisation !

En plus des cryptomonnaies, les fonds en fiat auraient été “sévèrement compromis” suite à des soucis bancaires. En premier lieu, l’un des processeurs de paiement – Billerfy – ne trouve apparemment plus de partenaire bancaire, et ce sont ainsi près de 30 millions de CAD qui s’y trouvent bloqués.

Un autre processeur – WB21 – détiendrait pour l’instant 9 millions de CAD et 2,4 millions de dollars, selon la déclaration de Robertson.

La déclaration sur l’honneur de Robertson affirme que WB21 “refuse de libérer les fonds et de répondre aux communications de Quadriga”. Ralf Mueller – manager de WB21 – a répondu à ces allégations par mail, et déclaré que sa plateforme n’était pas à mettre en cause.

“WB21 ne confirme pas l’exactitude des soldes mentionnés dans la déclaration sur l’honneur. Compte tenu de la situation juridique actuelle de Quadriga, notre équipe de conformité a dû restreindre leur compte jusqu’à ce que l’enquête soit terminée.” Ralf Mueller, manager de WB21

Il s’avère que ce n’est pas la première fois qu’on entend parler de WB21, puisque la SEC américaine a porté plainte contre WB21 US Inc et WB21 NA Inc (ainsi que certains individus affiliés) au sujet d’une affaire de fraude (sans lien avec celle-ci).

Merci la décentralisation !

Si les fonds semblent donc définitivement perdus, c’est au moins l’occasion de nous poser certaines questions.

En premier lieu, pourquoi Gerald Cotten était le seul capable d’accéder aux fonds ? Avec ce genre d’arrangement, la mort du concerné pose de gros problèmes, mais il en existe également beaucoup d’autres. En effet, si un seul individu détient de telles sommes, cela en fait une cible de choix. Les criminels sont très au fait de ce genre de pratique, et c’est ainsi que les affaires de kidnapping se sont multipliées sur les dernières années.

Dans tous les cas, faire reposer tout une plateforme et ses 110 000 utilisateurs sur le bon vouloir d’un seul homme, c’est peut être faire preuve d’un peu trop d’optimisme, voire tendre le bâton pour se faire battre.

“C’est triste. Il existe de nombreuses solutions pour partager les clés privées ou les signatures. Ne jamais négliger la sécurité. De plus, ne faites jamais garder les clés par les CEO. Mauvaise idée à tellement de niveaux. ” Changpeng Zhao, CEO de Binance

Ensuite, et comme d’habitude, on vous rappelle qu’il ne faut pas stocker l’intégralité de vos fonds sur les exchanges. Il existe une multitude de façons de stocker vos cryptos sur des supports sécurisés, en voici une liste non exhaustive qui vous permettra de vous faire une idée. De notre côté, nous recommandons toujours autant le Ledger Nano X.

Ledger Wallet

PARTAGER
Tombé dans le domaine des cryptomonnaies durant l’été 2017, je m’intéresse particulièrement aux projets novateurs et aux relations dans la communauté. Chasseur de scam à mes heures perdues, vous pouvez me retrouver tous les matins dans notre newsletter !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici