Pump-and-Dump

McAfee cité dans une affaire de pump and dump boursier

Trading du CoinTrading du Coin

Surprise : n.f., état de quelqu’un qui est frappé par quelque chose d’inattendu John McAfee n’en finit plus d’alimenter la partie people des crypto-news. Après ses dernières frasques en date en lien avec le brainwallet Bitfi, voilà que le nom du roi du crypto-pump est cité dans une affaire de manipulation de cours d’actions.

Simple comme bonjour

C’est donc dans les documents d’un recours collectif déposé auprès de la SEC, le gendarme de la Bourse américain, que l’on retrouve ce cher McAfee. Mais que reproche-t-on à John McAfee cette fois-ci ?

En substance, des actionnaires ont initié une procédure auprès de la SEC pour faire reconnaître qu’ils auraient été trompés lors de leurs investissements par la société MGT Capital, avec des prix à l’achat manipulés pour les pousser à la hausse. Cette société, initialement simplement une société d’investissement, s’était démarquée courant 2016 en commençant à se diversifier dans le minage de Bitcoin puis d’Ethereum. Cette diversification s’est alors faite par le biais de réelles fermes de minage, installées à Washington. A cette époque, John McAfee était à sa tête, en qualité de CEO. Il à noter néanmoins qu’il a quitté ce poste en août 2017.

Get Rich Quick Meme


Les investisseurs s’estimant lésés ont donc lancé une procédure en justice, alors même que la SEC menait déjà une investigation plus privée sur le cas MGT Capital depuis le mois de septembre 2018. La plainte mentionne que les dirigeants poursuivis dans cette affaire auraient trouvé tout leur intérêt dans leur hypothétique manœuvre : se partager près de 27 millions de dollars indûment perçus, le record de rapidité s’étant étendu sur deux semaines au cours desquelles ils auraient pu accumuler près de 9,4 millions de dollars.

Pump my ride

McAfee se retrouve lié à cette affaire car son nom à l’aura sulfureuse aurait été utilisé pour partie pour pousser les prix à la hausse.

On se rappelle sans mal de sa période “Coin of the Day”, où il promouvait un shitcoin par jour, entraînant des mouvements de prix surréalistes.

Un porte-parole de la société MGT s’est limité à dire que la société n’avait rien à se reprocher et qu’elle ressortirait blanche comme neige de ces tribulations juridiques. Cette affaire permet tout de même d’observer que le fait qu’un marché soit régulé ne l’immunise pas contre la manipulation.

Sources : SCRIBD ; CCN ; FinanceMagnates || Images from Shutterstock & Giphy

Grégory Guittard
Bitcoin Maximaliste, Blockchain-sceptique. Je doute très fortement que la sacro-sainte Blockchain qu'on nous vend à tout bout de champ nous sauvera tous, façon délire christique. La perspective d'un moyen de paiement pair-à-pair, décentralisé et non censurable (Bitcoin) est ce qui me semble réellement révolutionnaire dans la cryptosphère. Je disrupte des articles à l'occasion sur mon temps libre, et souvent, aux dépends de vos shitcoins préférés. Je privilégie les sources vérifiables et le cynisme à la neutralité plate, mais je suis ouvert à la discussion : si j'ai écrit une énormité, n'hésitez pas à m'envoyer vos commentaires, remarques ou vos vociférations directement à [email protected]

Poster un Commentaire

avatar