Les très riches investisseurs de Wall Street fous d’Ethereum (ETH) ? Ce géant boursier prêt à la déferlante

La fièvre des ethers frappe les plus grandsLes fonds d’investissement en cryptomonnaies de Grayscale continuent leur folle ascension. D’après le directeur général de la firme, ses clients institutionnels seraient tout particulièrement friands d’Ethereum (ETH) ces derniers temps.

Le crypto-fonds aux 12,6 milliards de dollars

Les fonds d’investissement proposés par Grayscale ont toujours un très grand succès auprès de ses (très) riches clients. Ils permettent à ces derniers d’investir dans les crypto-actifs, sans avoir à gérer eux-mêmes leur stockage parfois complexe (surtout pour de telles sommes).

Aux dernières nouvelles, Grayscale Investments possèderait désormais plus de 12,6 milliards de dollars de cryptomonnaies sous sa gestion. On remarquera déjà que, parmi ces cryptos, le fonds Grayscale Ethereum Trust a connu une très belle progression.

En effet, par rapport à il y a seulement un mois, les possessions d’ethers de Grayscale sont passées d’une valeur de 1,1 milliard à désormais près de 1,68 milliard de dollars, soit une hausse de près de 53 % des ethers sous gestion.

Bientôt une course folle aux ethers ?

Lors d’une interview donnée auprès de Bloomberg, Michael Sonnenshein, le directeur général de Grayscale, a expliqué que cette tendance à l’achat d’ETH risque bien plus de s’accélérer que de s’inverser.

Alors que jusqu’ici, Bitcoin (BTC) était majoritairement le premier (et parfois même le seul) choix des clients institutionnels de Grayscale, les choses semblent avoir changé depuis quelque temps :

« Au cours de l’année 2020, nous voyons un nouveau groupe d’investisseurs qui optent d’abord pour Ethereum et, dans certains cas, même seulement pour Ethereum (…). Il y a une conviction croissante autour d’Ethereum en tant que classe d’actifs. »

Il faut dire qu’en plus de son statut de principale plateforme pour les smart contracts et les applications décentralisées (dApps), l’image du réseau Ethereum a également beaucoup bénéficié de la finance décentralisée (la fameuse DeFi) durant cette deuxième moitié de 2020.

Autant de bons points qui font dire à Michael Sonnenshein que :

« Le développement de la classe d’actifs a continué à se solidifier (…) Ethereum a la même solidité que Bitcoin. »

Le dirigeant de Grayscale a ainsi vu passer les flux d’argent entrants dans le fonds ETH d’environ 20 millions de dollars au quatrième trimestre 2019, à plus de 204 millions de dollars au troisième trimestre 2020. Et le dernier trimestre de cette année, bien qu’encore non achevé, explose déjà ce record.

Une chose est sûre : Grayscale a fait un pari largement gagnant, en choisissant ce secteur spécialisé des cryptomonnaies, consacré aux investisseurs institutionnels. Leur arrivée commence à nettement se faire ressentir sur le marché des cryptos. Pourtant, cela ne serait que le début, selon certains traders de légende.

Rémy R.

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Commentaires

Une réponse à “Les très riches investisseurs de Wall Street fous d’Ethereum (ETH) ? Ce géant boursier prêt à la déferlante


Jerome31
Je me demande bien a combien on peut evaluer Ethereum. Sa blockchain est la plus utilisée et eth2 est enfin lancé, mais sans délire outrancier. On voit bien les mains des professionnels de la finance, qui veulent leur part. Pas d'exubérance irratiennelle comme en 2017. D'ailleurs il faut arréter de rever a ce revival ...
Répondre · Il y a 2 ans

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.


Recevez un condensé d'information chaque jour