Spencer Dinwiddie va lancer son token malgré l’opposition de la NBA

Trading du CoinTrading du Coin
4
(5)

Certains diront qu’il est déterminé – Spencer Dinwiddie, le joueur des Nets, s’apprête à tokéniser une partie de son contrat professionnel, sous la forme partielle d’un security token. Si le lancement est à priori prévu pour le 13 janvier selon le joueur, il lui faudra faire avec les réticences exprimées par la NBA. 

Un token athlétique

Nous avions relayé la nouvelle à la fin du mois de septembre dernier : Spencer Dinwiddie, joueur de l’équipe des Nets en NBA, avait exprimé le souhait de tokeniser 40% de son contrat sous la forme d’un security token. Une telle configuration permettrait par exemple le versement de dividendes sous la forme de jetons pour les détenteurs, notamment selon les performances du joueur.

Suite à cette annonce, la NBA avait répondu sèchement en affichant son désaccord avec le projet. En effet, à l’image du monde du football et de la FIFA qui a pris de telles dispositions il y a quelques années, la propriété de joueurs par des tiers est interdite en NBA.

Ce token, ainsi que la plateforme Dream Fan Share permettant sa vente, seront lancés en partenariat avec l’entreprise Securitize, spécialisée dans l’émission de security tokens.

La NBA en reflexion

Le joueur n’a cependant pas coupé les ponts avec la NBA : si leurs relations ont été pour le moins tendues suite à l’annonce initiale, M. Dinwiddie a depuis fait quelques conceptions par rapport à son projet initial.

En effet, la première mouture de son contrat tokénisé prévoyait le versement d’intérêts sur les “options” liées au joueur : les détenteurs du token auraient ainsi pu toucher un juteux bonus en cas de signature par le joueur d’un contrat plus rémunérateur dans un nouveau club, avant la fin de sa troisième année de contrat.

Spencer Dinwiddie a fait le choix de retirer cette clause du contrat afin d’obtenir l’aval de la ligue. Cependant, malgré son annonce de lancement, il semblerait que la NBA n’ait pas encore donné son feu vert officiel, comme un représentant officiel l’a expliqué à Forbes :

« Les conseillers de Spencer Dinwiddie nous ont fourni de nouvelles informations concernant une version modifiée de leur idée de jeton numérique. Nous les examinons pour déterminer si la mise à jour proposée est compatible avec les règles de la Ligue. »

Bien que le lancement ne soit pas encore certain, il y a fort à parier que ce type d’initiatives se multiplie à l’avenir. D’autres sportifs, comme le boxeur Mani Pacquiao, ont également fait le choix de lancer un token à destination de leurs fans. Dans le cas de Dinwiddie, la situation est un peu différente : rappelons que le jeton serait émis sous la réglementation D de la SEC, donc de toute façon limité aux seuls investisseurs qualifiés pouvant investir au moins 150 000 dollars dans le projet.

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne 4 / 5. Nombre de votes : 5

Pas encore de votes ! Soyez le premier à noter cet article.

Renaud H.
Étudiant ingénieur en software et en systèmes distribués, crypto-enthousiaste depuis 2013. Touche à tout, entre mining et développement, je cherche toujours à en apprendre plus sur l’univers des cryptomonnaies et à partager le fruit de mes recherches à travers mes articles.

Poster un Commentaire

avatar