Gravity Bridge : la nouvelle passerelle entre Ethereum et Cosmos

Ethereum et Cosmos communient enfin – Cosmos (ATOM) est un écosystème de blockchains prônant l’interopérabilité. Face à l’essor de la DeFi sur Ethereum (ETH), il était primordial que Cosmos puisse interagir avec ce dernier. C’est ainsi qu’a vu le jour Gravity Bridge, une passerelle permettant d’effectuer des transferts entre les 2 réseaux.

Gravity Bridge enfin déployé sur le mainnet

Le mercredi 15 décembre, les équipes de Gravity Bridge ont annoncé le déploiement de leur pont entre Ethereum et Cosmos :

« Le déploiement sur le mainnet est un succès. Nous remercions les équipes, les validateurs et les membres de la communauté qui soutiennent désormais la chaîne et déploient le front-end, l’intégration des portefeuilles et d’autres outils pour faire passer GB au niveau supérieur. »

Publication Twitter Gravity Bridge - annonce pont Cosmos Ethereum
Publication de Gravity Bridge – Source : Twitter

En réalité, Gravity Bridge est une solution développée par la plateforme Althea depuis 2020. Après 2 ans de développement et plusieurs mois de tests intensifs sur le testnet, Althea a finalement déployé son Gravity Bridge sur le mainnet.

Dans un premier temps, le Gravity Bridge opérera sur sa propre blockchain. Cependant, celle-ci devrait rejoindre l’écosystème Cosmos et se rattacher au Cosmos Hub courant 2022.

« Dans cet écosystème interopérable, la place de Gravity Bridge est celle d’un élément fondamental de l’infrastructure, disponible ouvertement pour toutes les chaînes Cosmos, conçu pour être mis à jour et itéré rapidement, et pour faciliter les besoins en ponts des chaînes qui interagissent avec lui. »

Deborah Simpier, CEO d’Althea

>> Préparez le prochain bull run de Bitcoin en vous inscrivant dès maintenant sur la plateforme FTX <<

Fonctionnement de Gravity Bridge

Sans surprise, Gravity Bridge opère de manière relativement commune. En effet, ce pont est composé de 2 éléments principaux :

  • Un smart contract hébergé sur Ethereum ;
  • Un smart contract hébergé sur Cosmos.

Prenons l’exemple d’un transfert d’Ethereum vers Cosmos. Pour commencer, les fonds seront bloqués sur le smart contract déployé sur Ethereum. Par la suite, la même quantité de fonds sera émise par le contrat déployé sur Cosmos, et les fonds seront envoyés sur l’adresse renseignée par l’utilisateur.

Par conséquent, ce pont tire parti d’un concept appelé tokénisation, qui vise à émettre un jeton sur une blockchain donnée qui représente un actif sur une autre blockchain. Ce concept a notamment été démocratisé avec la tokénisation des BTC sur Ethereum.

En parallèle, l’ensemble de la démarche est sécurisée par un réseau d’acteurs appelés relayers. Ces derniers soumettent des transactions à Ethereum au nom des validateurs Cosmos et sont récompensés par les frais payés par l’utilisateur.

Cosmos est passé à la vitesse supérieure avec le lancement d’Inter Blockchain Communication (IBC) en 2021. Ce protocole permet de communiquer entre les différentes blockchains du réseau Cosmos. Celui-ci devrait interconnecter plus de 200 blockchains en 2022, d’après les dires de Peng Zhong, le CEO de Tendermint.

De Bitcoin ou d’Ethereum, quel que soit le vainqueur, faites en sorte d’être gagnant à tous les coups ! Inscrivez-vous sans attendre sur la plateforme d’exchange crypto de référence FTX et bénéficiez d’une réduction à vie sur vos frais de trading (lien affilié, voir conditions sur site officiel).

Renaud H.

Ingénieur en software et en systèmes distribués de formation, passionné de cryptos depuis 2013. Touche à tout, entre mining et développement, je cherche toujours à en apprendre plus sur l’univers des cryptomonnaies et à partager le fruit de mes recherches à travers mes articles.

Recevez un condensé d'information chaque jour