200 blockchains inter-connectées sur COSMOS – Explosion ATOMique en perspectives ?

COSMOS, champion de l’interopérabilitéDans une interview accordée à Cointelegraph à la veille du plus grand hackaton de Cosmos (ATOM) qui se tient le 11 novembre 2021 à Lisbonne, le CEO de Tendermint, Peng Zhong, livre ses analyses sur la blockchain et sur son protocole Inter-blockchain communication (IBC). Ce dernier qui fut lancé par Cosmos en mars 2021, assure la communication et le transfert d’actifs entre différentes blockchain. Tendermint est le principal développeur de Cosmos.

IBC de Cosmos : de 200 à des centaines de milliers de blockchain reliées

Le lancement de l’IBC fut selon Zhang, « le plus grand moment fort » de Cosmos en 2021. Il souligne que 22 blockchains supportent aujourd’hui l’IBC alors qu’à ses débuts, les projets n’avaient pas forcément d’idées quant à la manière d’exploiter le protocole. Zhong indique que le nombre d’activités inter-chain fut supérieur aux attentes, et que « nous constatons un cycle de croissance très positif avec l’IBC activé », avec des blockchains qui ont pu se connecter aux exchanges décentralisés de l’écosystème.

Zhong prévoit environ 200 chaines interconnectées via l’IBC en 2022, et « de dizaines de milliers, voire de centaines de milliers de chaînes reliées » dans cinq ans.

>> Un airdrop et 10% de réduction ! Venez vite réclamer vos bonus sur Ascendex ! <<

Plongée de Cosmos dans le métavers, sa contribution majeure à la DeFi

Zhong s’est également exprimé sur d’autres sujets comme les projets de Tendermint pour introduire Cosmos dans le métarvers. Ce dernier est selon lui « assez peu défini pour le moment », précisant qu’il y aura certes le Metaverse que Facebook veut construire, mais également d’autres versions comme celles de Google ou encore d’Apple. Pour le CEO de Tendermint, la version du métavers « que la plupart d’entre nous souhaitent aujourd’hui est ouverte et sans permission ».

Zhong a également qualifié Cosmos comme étant « le seul écosystème qui tente de démocratiser l’accès à la finance, plus que tout autre écosystème ». Il a notamment souligné le fait qu’un projet n’ait nullement besoin d’acheter un token ou de payer des gas pour construire sur Cosmos, éliminant ainsi les barrières à l’entrée coûteuses :

« et je crois que c’est quelque chose de très précieux dans les économies où vous ne pouvez pas vraiment vous permettre des transactions coûteuses, et quand vous n’avez pas vraiment le capital pour vraiment expérimenter avec ces écosystèmes hybrides, comme Polkadot ou Avalanche ou Ethereum, et faire appel à des gens qui ont du temps. »

Zhong anticipe donc une explosion du nombre de blockchain interconnectées par le biais de l’IBC dès 2022. Le cours de sa cryptomonnaie native ATOM avait bondi récemment grâce aux connexions de Cosmos avec Ethereum (ETH) et Bitcoin (BTC).

Vous n’avez pas d’ATOM dans votre portefeuille ? Relevez la tête et retrouvez le sourire : une offre sympa vous attend sur Ascendex avec 10% de réduction sur vos frais de trading et un airdrop dès que vous dépasserez 100$ en volume échangé. N’attendez plus pour vous inscrire ! (lien affilié, voir conditions sur le site)

Le Journal Du Coin

Un article de la rédaction. Le Journal du Coin, premier média d’actualités francophone sur la cryptomonnaie, Bitcoin, et les protocoles blockchain.

Recevez un condensé d'information chaque jour