Ethereum ether cours

Ethereum : les tokens représentent presque autant d’argent que les ethers eux-mêmes

Trading du CoinTrading du Coin
0
(0)

Avec la création et l’utilisation toujours croissante de tokens sur le réseau Ethereum, ces derniers pourraient bientôt avoir une valeur supérieure à l’ensemble des ethers (ETH) existants. Dans le même temps, la version 2.0 d’Ethereum avance à grand pas, selon un de ses principaux développeurs.

Un flippening entre ether et tokens à venir ?

Selon un récent rapport de Messari, la part des tokens ne cesse de croître par rapport à celle des ethers dans la valorisation totale du réseau Ethereum.

Comme on peut le voir sur le graphique ci-dessous, les ethers (ETH) représentaient 100% de la valeur stockée sur le réseau Ethereum jusqu’à l’été 2016. Mais l’apparition des premiers tokens ERC-20, alliée à la “folie des ICO” (Initial Coin Offerings) de 2017 a petit à petit grignoté la part de l’ether.

Part des ethers (ETH) et des différents types de tokens sur le réseau Ethereum – Source : Messari

Aujourd’hui, les ethers représentent à peine plus de la moitié de la valorisation totale des cryptoactifs présents sur Ethereum. Certains tokens ERC-20 sont spécialisés dans des domaines bien précis :

  • les tokens de plateforme d’échange, dont le Binance Coin (BNB) a sans doute été un des premiers (avant de finalement devenir une crypto indépendante sur la Binance Chain) ;
  • les stablecoins, ces tokens adossés à la valeur d’un actif (comme le dollar US), dont l’utilisation augmente constamment depuis l’apparition de l’USDT de Tether.

Selon le rapport, la valeur totale des ethers représente désormais 22,7 milliards de dollars, alors que l’ensemble des tokens ERC-20 représente 18,7 milliards de dollars.

Ethereum 2.0 est si bien avancé qu’une version 3.0 est déjà imaginée

Le développeur d’Ethereum Danny Ryan a récemment eu l’occasion de s’exprimer sur les progrès de la version 2.0 du réseau, lors d’un podcast en réponse à des questions des membres de la communauté.

Concernant la technique du sharding, qui consiste à diviser le réseau en plusieurs sous-réseaux (ou “shards“), Danny Ryan a expliqué qu’il pourrait potentiellement y avoir un shard qui serait complètement consacré aux applications liées à la finance décentralisée (DeFi).

L’enthousiasme est tel que certains développeurs évoqueraient même un “ETH 3.0“, qui viserait à remplacer certains composants d’Ethereum par un système de preuves à non-divulgation de connaissance (zk-SNARK). Ces dernières sont utilisés pour améliorer grandement l’anonymat et la protection de la vie privée sur des cryptomonnaies comme Zcash (ZEC). De plus, cela rendrait le réseau bien plus résistant à un futur ordinateur quantique.

La blockchain d’Ethereum est plus sollicitée que jamais dans ses derniers mois d’existence de sa version 1.0. Nouvelle version ou non, les tokens et applications sur le réseau sont de plus en plus prédominants et pourraient finir par décupler sa valeur.

Illustration : Wit Olszewski/Shutterstock.com

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne 0 / 5. Nombre de votes : 0

Pas encore de votes ! Soyez le premier à noter cet article.

Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici