Ethereum (ETH) : ouverture d’une consultation publique par la CFTC

Après que la SEC ait confirmé qu’Ethereum et les ethers n’étaient pas des securities en juin dernier, seule la Commodity Futures Trading Commission (CFTC) restait comme autorité compétente en ce qui concerne les contrats à terme (futures) portant sur Ethereum. La CFTC souhaite manifestement en savoir plus sur la blockchain fondée par Vitalik Buterin : elle vient d’ouvrir une consultation publique à son sujet.

[coin-widget id=”ethereum”]

Dans un communiqué de presse publié ce 11 décembre, la CFTC ouvre un « Request for Information » (RFI), et précise souhaiter recueillir des informations sur « les opportunités, les défis et les risques » liés à Ethereum.

« Les contributions à cette demande feront progresser la mission de la CFTC consistant à assurer l’intégrité des marchés de produits dérivés ainsi que la surveillance et la réduction du risque systémique en renforçant la sécurité juridique sur les marchés » communiqué de la CFTC

Le régulateur américain s’intéresse aux technologies entourant le réseau Ethereum, aux cas d’utilisation, aux applications décentralisées (dApps), et souhaite également comprendre les similitudes et les différences entre ETH et Bitcoin (BTC).

Dans son document RFI, la CFTC pose 25 questions sur Ethereum, allant du but et de la fonctionnalité des ethers, aux mécanismes de gouvernance et de surveillance, en passant par les questions de cybersécurité.

La CFTC précise également que tous les commentaires doivent être reçus par le registre fédéral dans les 60 jours suivants cette publication.

[es_tradingview symbol=”bitfinex:ethusd” interval=”D” height=”500″ colors=”Light”]

Rémy R.

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.