Cofondateur de Coinbase : « Ethereum risque de manquer de développeurs »

Ethereum Classic et Litecoin ont su profiter des forks dont ils sont issues et ont réussi à améliorer leurs blockchains en termes de confidentialité, de sécurité et de scalabilité.

Récemment, SegWit a été officiellement intégré à Bitcoin afin de mette en place une mise à l’échelle plus efficace pour le règlement des transactions. Dans les prochaines semaines, le fork Metropolis et l’intégration de Plasma dans Ethereum devraient améliorer considérablement la confidentialité et la scalabilité des transactions, grâce à la mise en place de systèmes cryptographiques relativement nouveaux tels que les zk-SNARK dont est déjà doté  Zcash.

Cette année, le cofondateur de Coinbase et l’ancien trader de Goldman Sachs Fred Ehrsam ont continuellement souligné la nécessité d’une équipe de développement de base pour les projets de blockchain. Dans un vaste article, Ehrsam a noté que le réseau Ethereum devait être multiplié par 100 pour qu’ils puisse faire fonctionner des applications décentralisées pour 1 à 10 millions d’utilisateurs. Pour atteindre cette évolutivité, Ehrsam a expliqué que les solutions de mise à l’échelle on-chain, off-chain et à deux couches doivent être développées et déployées dans le réseau Ethereum pour enfin instaurer une synergie entre les utilisateurs, les développeurs d’applications et les entreprises décentralisées. Ehrsam explique :

« Les grandes applications ne peuvent pas fonctionner sur une seule chaine et ne le pourront probablement jamais. Les développeurs ont besoin de solutions de mise à l’échelle hors chaînes. Bien qu’il soit difficile de faire des estimations précises (…), il est concevable que nous puissions voir une multiplication de la taille du réseau par 100 d’ici fin 2018, ce qui permettrait de faire fonctionner une application qui a entre 1 et 10 millions d’utilisateurs. »

Ehrsam a également exprimé ses inquiétudes au sujet du marché open source du développement lié à la blockchain et le manque d’incitations en faveur des développeurs qui utilisent directement la blockchain Ethereum pour former une équipe « Core ». L’exemple le plus répandu concerne Bitcoin et les développeurs de Bitcoin Core qui sont considérés comme l’une des équipes de développement les plus expérimentées, les plus fiables et les plus talentueuses de l’industrie technologique.

Cependant, de nombreux développeurs ne sont pas disposés à contribuer au développement open source de la blockchain Ethereum en raison des coûts d’opportunité. Dans une interview à l’entreprise informatique Itnig, Luis Cuende, cofondateur d’Aragon, un projet de blockchain basé sur Ethereum qui a recueilli plus de 30 millions de dollars dans son offre initiale de pièces (ICO), a déclaré qu’il ne connaissait pas de bons développeurs Ethereum qui ne soit pas millionnaires en raison de l’émergence du marché des ICO. Il a également affirmé qu’Ethereum était « le langage de programmation de l’argent ».

Ehrsam croit que la migration des développeurs blockchains vers le marché des ICO et le marché commercial de la programmation deviendra un sérieux problème au cours des prochains mois et années car, sans incitations économiques appropriées, les développeurs ne seront pas motivés à se consacrer à un développement non lucratif sur Ethereum.

« Le manque d’incitations pour favoriser le développement de la mainchain (blockchain Ethereum) se remarque par le grand nombre de personnes travaillant sur les tokens ERC20, c’est à dire sur des sideschains (blockchain associé à Ethereum) contre le petit nombre de développeurs travaillant sur Ethereum lui-même. Le lancement de nouveau tokens a fait de nombreux millionnaires au cours des 8 derniers mois. Pendant ce temps, si vous contribuez au développement de la blockchain Ethereum au mieux, 1) vous possédez un stack d’ETH acheté personnellement et le prix augmente un peu ou 2) vous rejoignez la Fondation Ethereum et recevez un montant bien plus faible que si vous faisiez une ICO »

Parlant à CoinJournal, Samson Mow, CSO Of Blockstream a soutenu que, bien qu’il y ait des développeurs qui travaillent sur les ICO en raison de l’opportunité financière, beaucoup sont encore attirés par des projets open source en raison de l’ampleur et du calibre des projets ainsi que les valeurs des développeurs.

« Eh bien, Fred a raison de dire que beaucoup de développeurs préfèrent travailler sur une ICO. Après tout, qui ne veut pas devenir riche rapidement ? Cependant, ce n’est qu’un sous-ensemble de développeurs et beaucoup continuent de consacrer leur temps et leurs efforts à des projets sérieux. C’est vraiment un sujet sur lequel les développeurs sont motivés par des aspirations morales et une éthique supérieures. »

Bien qu’il soit clair que le développement de la blockchain d’Ethereum est massivement sous-financé par rapport aux sommes récupérés lors des ICO, des efforts sont déjà faits pour assurer une paye aux développeurs. Les entreprises comme Tezos, encouragent les développeurs à travailler sur leur blockchain de base (mainchain) grâce à un programme de bounty, et Bitcoin Core dispose d’un programme de parrainage qui permet aux grandes entreprises de financer la recherche et le développement. Bien que peu fréquent, certaines entreprises telles que Blockstream soutiennent Core en allouant des membres du personnel pour travailler sur le logiciel. L’ancien PDG Austin Hill a expliqué en 2016 :

« Nous croyons qu’aucune entreprise ne devrait avoir d’influence sur Bitcoin Core, mais il fallait encore financer le développement. (…) Nous avons pris la décision que nous n’allions pas financer Bitocin Core en leur allouant un budget pour embaucher des développeurs, au lieu de cela, nous avons envoyé notre équipe travailler sur le projet open source. Mais la relation étant atypique, nous avons inséré une clause dans nos contrats avec les développeurs, qui spécifie que si nous leur demandons de faire quelque-chose qu’ils pensent contraire aux principes de Bitcoin, ou si nous essayons d’en influencer le développement pour en tirer un avantage concurrentiel, ils ont le droit de démissionner »

Mow a confirmé que cette clause était toujours présente. Peut-être que ce modèle devrait être envisagé par Ethereum.

Ajoutez nous sur Twitter : @lejournalducoin
Upvotez nous sur Steemit : @Journalducoin
Suivez nous sur facebook : @lejournalducoin

Source : CoinJournal

Pour soutenir le JDC, utilisez nos liens partenaires : Coinbase (10$ offert), Changelly (pas d’inscription ni de vérification d’identité), Ledger Wallet (coffre fort crypto).

Lucas E.

Cofondateur & ex-Directeur de publication du média que vous lisez en ce moment même, je refais surface de temps en temps, pour écrire des billets d'analyse financière sur le marché des cryptomonnaies.

Commentaires

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.


Recevez un condensé d'information chaque jour