Anchorage Digital ouvre le staking sur Ethereum à ses clients institutionnels

Les institutionnels se mettent au staking – Le réseau Ethereum est en passe de connaitre une mise à jour de taille avec le passage au proof of stake. Par conséquent, des nœuds validateurs viendront prendre la place des mineurs dans la sécurisation de la blockchain. Évidemment, le staking peut être très lucratif, et ça, Anchorage l’a bien compris en ouvrant son service de staking aux institutionnels. 

Anchorage se met au staking sur Ethereum

Fondée en 2017, l’entreprise Anchorage se présente comme la “première plateforme d’actifs numériques pour les institutions”. Basée à San Francisco, celle-ci propose un service de garde de cryptomonnaies adapté aux besoins des investisseurs institutionnels. De surcroit, l’entreprise propose divers services allant du trading au staking de cryptomonnaies. 

Le 28 juin, Anchorage a annoncé, via un billet de blog, l’ouverture d’un service de staking pour Ethereum. En effet, le réseau Ethereum s’apprête à transitionner du proof of work au proof of stake. 

Par conséquent, les mineurs seront remplacés par des nœuds validateurs. En pratique, il faut détenir 32 ETH pour pouvoir opérer un nœud validateur sur Ethereum en proof of stake. 

« Alors qu’Ethereum s’approche de sa plus importante évolution protocolaire à ce jour, Anchorage, qui dispose de la première banque crypto à charte fédérale, lance le staking sur Ethereum. »

Ainsi, l’entreprise s’occupera de l’ensemble de l’infrastructure et la gestion des nœuds validateurs pour le compte de ses clients. 

Actuellement, les validateurs du réseau enregistrent un rendement annualisé d’environ 4,5 %. Ce chiffre pourrait monter aux alentours de 8 à 9 % après le déploiement de The Merge. 

De son côté, Anchorage n’a pas précisé le pourcentage qui sera retenu par l’entreprise pour ce service de staking. 

>> La DeFi vous stresse ? Préfèrez la tranquilité avec Binance (lien affilié) <<

Le problème de la diversité des clients

Une question reste en suspens : quel client Ethereum Anchorage va-t-elle utiliser ? En effet, le réseau Ethereum est un réseau dit multiclient. Par conséquent, plusieurs logiciels peuvent être utilisés pour opérer un nœud.

Pour que le réseau soit le plus sécurisé possible, l’utilisation des divers clients doit être réparti de manière équitable. Malheureusement, c’est loin d’être le cas. 

En effet, sur la couche consensus en proof of stake, le client Prysm est roi, avec 40 % à 53 % des nœuds l’opérant, selon les sources. Une situation de dépendance qui pourrait avoir de graves conséquences sur le réseau si le client venait à rencontrer un problème. 

Répartition des clients sur Ethereum.
Répartition des clients sur Ethereum.

Ainsi, des entreprises telles qu’Anchorage proposant des services de staking pour ses clients se doivent d’être sensibilisées à ce sujet. La solution idéale serait qu’ils utilisent un mix de client pour leur service, pour permettre une meilleure diversification. 

De son côté, le déploiement de The Merge sur le mainnet continue de s’approcher. Ainsi, le testnet Sepolia sera le prochain à expérimenter le passage au proof of stake, pour tester une nouvelle fois le processus avant son déploiement sur le mainnet. 

Vous êtes en droit de ne rien comprendre à la tendance NFT. En revanche, ne pas vous intéresser à Bitcoin est impardonnable ! N’attendez plus pour préparer l’avenir en allant vous inscrire sur la plateforme Binance, LA référence absolue du secteur (lien affilié).

Renaud H.

Ingénieur en software et en systèmes distribués de formation, passionné de cryptos depuis 2013. Touche à tout, entre mining et développement, je cherche toujours à en apprendre plus sur l’univers des cryptomonnaies et à partager le fruit de mes recherches à travers mes articles.

Recevez un condensé d'information chaque jour