Révolte des Mineurs Ethereum (ETH) et Menaces d’Attaque 51…Coup de Bluff ou Risque Existentiel ?

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance

La récente validation formelle de la proposition EIP 1559 n'en finit pas de provoquer des remous dans la communauté Ethereum (ETH). D'un côté développeurs et communauté qui y voient majoritairement une solution acceptable à l'inflation délirante des frais de réseau, de l'autre des mineurs peu disposés à abandonner sans combattre un modèle particulièrement lucratif pour eux.

Dans quelques semaines, une action à la symbolique forte sera orchestrée par la frange dissidente, réfractaire à ces nouvelles règles du jeu. Une action dont les conséquences s'avéreront dans tous les cas majeures pour l'avenir de la deuxième capitalisation du marketcap crypto.

L'EIP de Damoclès

On en parle régulièrement ces dernières semaines, l'EIP 1559 (Ethereum Improvement Proposals, des suggestions visant à régulièrement améliorer le réseau Ethereum), est de tous les débats sur fonds de mutation stratégique de l’architecture Ethereum actuelle, fondée sur la Preuve de Travail (PoW) vers Ethereum 2, un modèle élaboré sur la Preuve d'Enjeu (PoS).

Si cette mutation lourde a vocation à s’étaler sur une à deux années, de manière à sécuriser progressivement le processus, la problématique de l'explosion des frais de transactions sur le réseau, sur fond de croissance galopante de la Finance Décentralisée, a quelque peu perturbé ce plan parfait.

Conséquence directe, en attendant que le problème disparaisse de lui-même (à terme, Ethereum 2.0 se passera de mineurs, au profit de validateurs), l'EIP 1559 validé fin février par la communauté apporte une solution transitoire en intervenant sur la politique de frais via des récompenses de minage modifiées (et sensiblement réduites).

EIP 1559 est notamment porté par Vitalik Buterin, le co-fondateur d'Ethereum et impliquera entre autres une transition d’un système de frais par enchères à un système de frais dynamique. Des modifications infrastructurelles d'importance qui, si elles sont supposées provoquer une chute drastique des frais pour les utilisateurs, impliqueront également une baisse sensible des revenus des mineurs.

Fort logiquement, cette perspective a provoqué une levée de boucliers au sein d'une communauté des mineurs jusqu'alors très rentable et s’accommodant parfaitement de la situation actuelle.

Regroupés en coopératives (“pools”), parfois très influentes, les mineurs ont ainsi décidé de manifester leur opposition de manière particulièrement symbolique, en laissant planer dans le débat l'ombre d'un des pires épouvantails de l'économie crypto : l'attaque des 51%.

Brigade des Mineurs

En dépit de la chute drastique potentielle des revenus du minage d'Ethereum (de 30 à 50% selon les estimations), plusieurs pool ont fait savoir qu'elles ne s’opposeraient pas à cette évolution. En revanche, d'autres acteurs de l'écosystème ont non seulement fait connaître leur opposition, mais ont même d'ores et déjà indiqués qu'ils mèneraient des actions coup de poing.

Ainsi, une initiative vise-t-elle à rediriger le 1er avril prochain la plus importante quantité possible de puissance de minage vers la Pool dissidente Ethermine, durant un total de 51 heures.

Bien évidemment, rien dans l'opération n'est du au hasard, autant la date de l'opération sous-entendant à quel point les mineurs considèrent l'EIP 1559 comme une blague douteuse, que le choix de la durée de l'opération. 51 heures qui renvoient de manière parfaitement claire et très symbolique à l'une des principales Nemesis de tout projet crypto : l'attaque des 51%.

Face à ces menaces à peine voilées, la réaction de Vitalik Buterin ne s'est pas faite attendre. Peu impressionné l'intéressé n'en retire qu'un constat : afin de couper court à ces luttes intestines, Ethereum 2.0 devra simplement sortir le plus rapidement possible, faisant cesser la potentielle guerre des mineurs… Faute de champ de bataille.

Buterin n'a pas fait mystère du fait que ce genre d'événement était de nature à inciter le projet à s'adapter et in fine, soumis à la contrainte, à devenir plus résilient. Difficile pour autant de discerner avec précision le point jusqu'auquel les mineurs rebelles d'Ethereum pourraient aller.

Les intéressés rentreront-ils dans le rang, conscients que même avec des frais minorés, la participation à la sécurisation du réseau Ethereum demeure une opération très rentable ? Peut-on craindre une radicalisation, aboutissant à un hard fork hostile du projet ? Les options demeurent ouvertes.

Sauf rebondissements (ce qui sera très vraisemblablement le cas), l'EIP 1559 devrait être mis en place à l'occasion du hard fork LONDON, étape prévue en juillet prochain.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est CTA-achat-Ethereum-ETH-1.png.
Hellmouth Banner

Auteur

Fier rédacteur en Chef du Journal du Coin j'apporte ma petite pierre à l'édifice financier global qui émerge sous nos yeux. Les insultes, scoops, propositions de sujets, demandes en mariage et autres corbeilles de fruits sont à livrer sur mes différents comptes sociaux. Vous pouvez également venir discuter sur le groupe FB associé à l'initiative Tahiti Cryptomonnaies

  1. Avatar Truc dit :

    Le slashling mentionné dans votre article du 7 septembre 2020 ne fonctionnerait pas ?

  2. Avatar Gwalix dit :

    Le but des mineurs n’est pas une attaque 51%, ca a clairement été dit : c’est justement d’éviter que cela arrive, en que pour cela ils ont besoin de profitabilité. Profit = incite à la décentralisation = système plus sûr.

    Ce ne sont pas des menaces, c’est ridicule, c’est simplement qu’il faut que leur voix soit entendue, car pour le moment ce sont eux les garants de la sécurité du réseau, et qu’il n’est pas normal que leur voix ne soit pas entendue et simplement décidé par les devs, dont aucun n’est mineur.

    Quand à l’EIP 1559 n’adresse pas du tout le problème des fees trop hautes, elle les rend juste plus prévisibles en supprimant les enchères.

    Au final il s’agit juste d’une révolte populaire face à la centralisation des pouvoirs… un peu l’idéologie ces cryptos en fait…

    • Hellmouth Banner Hellmouth Banner dit :

      C’est une position évidemment intéressante à entendre, même si “l’autre camp” ne l’entend pas de cette oreille. Les débats s’annoncent animés

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

*

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

Copyright © 2017- 8Decimals - Tous droits réservés.


PARTAGER