Le baroud d’honneur des mineurs d’ETH ? Le hashrate d’Ethereum s’envole, en pleine folie des NFT

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance

Ethereum (ETH) a bonne mineLe taux de hachage du réseau atteint un nouveau record après avoir enregistré une baisse importante après le mois de mai 2021. Le réseau continue de recevoir suffisamment de puissance de hachage, alors que la progression vers Ethereum 2.0 pousse petit à petit les mineurs vers la porte. de sortie

Fin de migration pour les mineurs d’Ethereum  

Selon les données de The Block, le hashrate moyen d’Ethereum sur 7 jours a enregistré un nouveau record le 26 août 2021, dépassant la barre des 600 Terahashes par seconde (TH/s), un niveau dont il s’était rapproché en mai 2021. Ce hashrate a par la suite chuté pour descendre jusqu’aux 465 TH/s le 6 juillet 2021.

Cette forte baisse était due en grande partie par la chasse aux mineurs en Chine qui avaient alors dû arrêter leur exploitation et déménager dans d’autres pays. Le taux de hachage de Bitcoin (BTC) avait également été victime de cette répression, mais le hashrate a renoué avec la hausse récemment, un rebond signalant la fin de la migration des mineurs.

>> Venez faire le plein d'Ethers ! Embarquez sur la plateforme de référence FTX <<

Hashrate record d'Ethereum dans un contexte hors-norme

Le hashrate d’Ethereum atteint un nouveau plus haut, alors que les activités sur la blockchain augmentent avec le développement continu de la finance décentralisée, mais également avec la fièvre des NFTs durant l’été 2021. Pour ne citer que quelques cas illustrant cette « folie » autour des NFTs, l’œuvre Fidenza #313 de la plateforme Art Blocks s’est vendue récemment à 1 000 ETH, soit environ 3,3 millions de dollars au moment de la vente. Et ces NFTs vendus ou valorisés à 7 chiffres ou plus ne sont pas rares. La valeur du Feisty Doge, le NFT contenant la photo du Shiba Inu de Dogecoin (DOGE), est estimée à 110 millions de dollars grâce à une stratégie de fractionnement.

Ce nouveau record atteint par le hashrate d’Ethereum est d’autant plus intéressant, du fait qu’il intervient quelques semaines seulement après la mise à jour London qui a implémenté le burn (la destruction) d’une partie des frais sur le réseau, et qui devait théoriquement impacter négativement sur les revenus des mineurs. Ces derniers ne voyaient pas d’un bon œil l’arrivée de ce nouveau mécanisme. Au vu hashrate actuel, les mineurs n’ont pas pour autant quitté le réseau, ce bien que les prochaines mises à niveau verront un basculement de la preuve de travail vers la preuve de participation, une avancée qui signera la fin du minage sur Ethereum.

Les mineurs vont-ils augmenter de plus en plus leur puissance de hachage au fur et mesure que la date de ce basculement vers la preuve de participation approche ? Ils mettraient ainsi le paquet pour gagner plus d’Ethers que ces dernières années, une motivation qui s’expliquerait par le potentiel de l’Ether qui présenterait même une meilleure configuration de trading que Bitcoin selon un ancien cadre de Goldman Sachs.

En août 2021, difficile de ne pas entrevoir le potentiel d'Ethereum pour l'avenir, autant d'un point de vue technologique qu’économique. Pour récupérer et échanger vos premiers ethers, Le Journal du Coin vous recommande la plateforme de référence FTX. Ce lien affilié d'inscription vous offrira en outre une réduction à vie sur vos frais de transactions.

Auteur

Fan de Bitcoin, in love de Litecoin, amie d'Ethereum, j'ai une tendance marquée à friendzoner les shitcoins dont le seul projet d'avenir est de vous délester de vos rêves de prospérité ! J'essaie de n'être maximaliste de rien, je recherche plus les convergences entre ancien et nouveau monde Apprentie-mineuse à mes heures :-)

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

Copyright © 2017-2021 8Decimals - Tous droits réservés.

PARTAGER