L’ether à 2 000 $ : la folie spéculative s’arrêtera-t-elle un jour ?

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance
pub

Il y a quelques jours, nous plongions dans une rétrospective, avec un bitcoin rendu très attrayant, à 30 $. Cette fois-ci, nous allons faire l'inverse et parler de cet ether que certains achètent aujourd'hui pour près de 8 fois plus cher que son prix de marché…

Ceci n'est pas de l'ether

L'actif dont nous allons parler n'est pas directement l'ether, mais une passerelle financière vers l'ether.

En voici le fonctionnement : vous détiendrez une action lorsque vous aurez acheté votre sous-jacent, et cette entreprise vous promettra X ou Y bitcoins par participation. En l'occurrence, 1 participation revient à 0,094 Ethers. Pour acheter le droit de s'exposer aux variations du prix d'un ether, il faudra acheter entre 10 et 11 parts, soit au prix du jour, entre 1900 $ et 2090 $ pour 1 ether !

L'intérêt de ce type d'actif est principalement du point de vue de la finance traditionnelle. Le fonds dont on parle est un fonds côté en bourse : Grayscale est un fonds d'investissement régulé depuis mai 2019.

La demande pour ce genre d'actif est donc particulière. La population d'investisseurs est probablement très différente de la population qui achète sur Bitfinex ou FTX. Il s'agirait plutôt d'une population institutionnelle.

Ethereum premium : ETHE à gauche ; ETHUSD à droite ; 3D

ETHE à gauche ; ETHUSD à droite ; 3D

A gauche, il s'agit d'ETHE, le fonds de Grayscale. Entre le bottom du coronavirus et le plus haut, la performance est de 1100%. Le précédent plus haut a également été significativement franchi.

A droite, il s'agit d'ETHUSD, l'ether contre le dollar. Entre le bottom du coronavirus et le plus haut, la performance est de 188% ! Le précédent plus haut n'est pour le moment même pas défié.

Pourquoi ce “premium” entre Ethereum et Grayscale ?

Le premium est justement cette différence de prix entre le prix d'un produit dérivé (en l'occurrence ETHE) et le prix du sous-jacent dont il réplique l'évolution (ether contre USD en l'espèce). Mais comment l'expliquer ?

A vrai dire, c'est assez compliqué, mais voici quelques éléments :

  • ETHE est accessible uniquement à des investisseurs accrédités, qui détiennent 1 000 000 de dollars en actifs, ou qui ont un revenu de 200 000 dollars par mois (300 000 pour les couples) ;
  • Une période de blocage d'un an suit l'acquisition des parts.

Cette période de blocage (#HODL) prendra fin pour une bonne partie des acquéreurs dans les 2 mois qui viennent, ce qui pourrait mettre fin au premium (#CRASH). Si vous voulez en savoir plus, vous pouvez analyser l'excellent article de Longhash à ce sujet, car ce n'est pas ce qui nous intéresse ici.

Non, ce que nous allons faire dans la partie suivante, c'est analyser l'évolution du premium sur un graphique. Ceci pour une raison simple : les investisseurs dans ce fonds sont des investisseurs institutionnels, de la smart money, et nous pourrions y découvrir des choses intéressantes.

Cliquez ici pour lire la deuxième partie “La double explosion de la demande institutionnelle… en images !” »

Auteur

Directeur de publication du média que vous lisez en ce moment même, je quitte mes fonctions stratégiques de temps en temps, pour écrire des billets d'analyse financière du marché des cryptomonnaies. Je détiens des positions spéculatives significatives (>10% portfolio) sur BTC, ETH & YFI.

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

*

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

Copyright © 2017-2021 8Decimals - Tous droits réservés.

PARTAGER