4,7 milliards de $ d’ETH (Ethereum) : le trésor de guerre de ce géant de Wall Street n’en finit plus de grossir !

Toujours plus d’ETH pour satisfaire sa gourmandiseMalgré l’établissement d’un nouvel ATH à 1 688 dollars, Ethereum attire toujours autant le fonds Grayscale, qui vient de racheter l’équivalent de 110 millions de dollars en ETH pour son fonds dédié.

Un fonds énorme sous gestion

Principalement connu pour ses achats massifs de bitcoins, Grayscale semble avoir jeté son dévolu sur Ethereum.

Ainsi, le gestionnaire aura acheté des ETH à 2 reprises cette semaine :

  • 38 millions de dollars le mardi 2 février ;
  • 78 millions de dollars le mercredi 3 février.

Au total, le fonds détient désormais plus de 3 millions d’ETH, pour une valeur totale de 4,7 milliards de dollars.

Ces achats massifs font suite aux hausses successives enregistrées par le cours de l’ether. En effet, celui-ci a connu une augmentation de 33 % sur les 7 derniers jours, emmenant son cours vers un nouveau record à 1 688 dollars plus tôt ce matin.

De son côté, le prix des parts du fonds Ethereum Trust ont augmenté, en passant de 14,56 dollars le 1er février à 18,89 au moment de la rédaction de cet article.

Grayscale favorable à l’EIP 1559

En parallèle de ces achats, la branche Recherche de Grayscale vient de publier un guide d’investissement Ethereum à destination de ses investisseurs.

Intitulé « Valuing Ethereum », ce guide prend la même forme que le guide « Valuing Bitcoin » publié par le gestionnaire de fonds l’été dernier.

Grayscale

Ce guide fait un tour d’horizon de l’écosystème Ethereum pour identifier ses forces et faiblesses. L’étude caractérise l’ETH sous 3 points de vue :

  • En tant que monnaie, pour effectuer des échanges de valeur ;
  • En tant que commodité, intrinsèque au réseau Ethereum.
  • En tant qu’actif productif d’intérêts, avec la possibilité de les staker sur Ethereum 2.0.

En général, le gestionnaire de fonds est plutôt optimiste pour l’avenir d’Ethereum :

« Entre l’énorme quantité d’activité sur Ethereum, les améliorations économiques apportées à Ethereum et la promesse d’une évolutivité accrue avec Ethereum 2.0, il y a de quoi enthousiasmer la communauté Ethereum. »

Phil Bonello, Directeur de la Recherche chez Grayscale

Grayscale profite de ce rapport pour donner son avis sur le très controversé EIP 1559, qui vise à modifier le système de frais sur Ethereum :

« Si l’activité augmente et que l’offre d’ethers diminue en raison de sa destruction, une courbe de l’offre et de la demande indiquerait une augmentation du prix unitaire de l’ether, car chaque unité devrait satisfaire une plus grande proportion de l’activité économique. Si l’EIP-1559 est mis en œuvre, il instituerait un mécanisme de consommation qui devrait servir de boucle de rétroaction positive pour le prix de l’ether. »

Grayscale semble vouloir tout dévorer sur son passage. Comme si le roi des cryptos ne lui suffisait pas, il s’attaque maintenant au digne prince, dont le prix ne semble pas du tout lui faire peur. Jusqu’où ira le gestionnaire de fonds de référence de la cryptosphère cette année ?

Renaud H.

Ingénieur en software et en systèmes distribués de formation, passionné de cryptos depuis 2013. Touche à tout, entre mining et développement, je cherche toujours à en apprendre plus sur l’univers des cryptomonnaies et à partager le fruit de mes recherches à travers mes articles.

Commentaires

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.


Recevez un condensé d'information chaque jour