Blockchain, cryptos : la Turquie lance le « e-human project »

La blockchain, l’outil ultime turc ? – La Turquie fait partie des pays où la population est très cryptophile. Les ménages turcs font face à une inflation à deux chiffres depuis plusieurs années et sont baladées de dévaluations en hausse de taux, sans amélioration concrète du pouvoir d’achat. Les Turcs sont très friands de Bitcoin et de cryptomonnaies devenus, ces dernières années, des moyens de paiement très démocratisés. Le Président turc, Recep Tayyip Erdoğan, vient de dévoiler un projet national. Il permettrait à la blockchain de faire des turcs des « e-humains ».

La blockchain comme outil révolutionnaire

La Turquie peine à se sortir d’une crise monétaire qui touche toute l’économie. Le discours d’Erdogan sur les cryptos s’est durci récemment, avec en tête la crainte que ces moyens d’échange de valeur alternatifs ne fragilisent un peu plus les institutions monétaires et leur emprise sur l’économie.

L’Université stambouliote de Kadir estime qu’environ 10 millions de citoyens turcs ont déjà acheté des cryptos au moins une fois. Si le narratif « Bitcoin est une protection contre l’inflation » en a pris un coup en Occident, le professeur Ismail Polat attribue le succès local des cryptos à cette recherche de protection contre la fonte de la lire turque.

L'Université stambouliote de Kadir estime qu'environ 10 millions de citoyens turcs ont déjà acheté des cryptos au moins une fois. Si le narratif « Bitcoin est une protection contre l'inflation » en a pris un coup en Occident, le professeur Ismail Polat attribue le succès local des cryptos à cette recherche de protection contre la fonte de la lire turque.
Performance de la lire turque contre le dollar américain, de 2013 à nos jours (-90 %) – Source : TradingView

Derrière son nom digne d’un film de science-fiction, le projet d’« e-humains » s’annonce comme le socle digital de l’économie turque de demain. A terme, un large ensemble de services, privés comme publics, y seront rattachés. L’ambition officielle affichée est de promouvoir l’emploi et le soutien des citoyens.

>> Des rendements qui se jouent du bear market, c’est sur AscendEX (lien commercial) <<

Dynamiser le marché du travail grâce à la blockchain en Turquie

Malgré les freins réglementaire mis à à l’adoption crypto, le gouvernement et les institutions publiques continuent de creuser le sujet, d’explorer les possibilités. En effet, la blockchain possède de nombreuses caractéristiques intéressantes et peuvent améliorer certains procédés actuels… et ce, bien que le « tout blockchain » ne soit ni envisageable ni souhaitable (pas besoin d’un grille-pain sur la blockchain).

Les étudiants, nouveaux diplômés et les employés du secteur public comme privé verront un accès à l’emploi et aux stages facilité. Les services blockchains nationaux permettront également le suivi des formations, l’authentification de diplômes, etc. Le projet « e-humain » ambitionne d’être un portail humain qui lit la société civile à la blockchain.

Après avoir annoncé, il y a quelques années, ses ambitions d’infrastructure blockchain nationale, la Turquie continue de mettre en place les outils qui vont permettre d’achever sa « Stratégie 2023 », annoncée en 2019. Le constructeur automobile TOGG avait annoncé, en début d’année, travailler en partenariat avec les équipes d’Avalanche (Ava Labs) pour travailler sur des smart contracts.

Nul ne sait ce que nous réservent les régulateurs en Europe. N’attendez pas pour investir dans les cryptomonnaies.  Foncez-vous inscrire sur la plateforme AscendEX ! De plus vous bénéficiez de rendements audacieux avec AscendEX Earn (lien commercial).

Jeff Makvs

Enfant d’internet, j’essaie de me coucher chaque soir moins bête que la veille, notamment en observant la blockchain et ses acteurs. Je me réjouis de partager mes découvertes dans cet écosystème fascinant et avant-gardiste dès que j’en ai l’occasion : avant j’écrivais dans mon journal, maintenant j’écris dans le vôtre !

Recevez un condensé d'information chaque jour