Régulation des cryptos : face au crash de Terra et à l’instabilité de Celsius, l’UE accélère MiCA

Bitcoin bientôt mis en laisse ? – Le marché de Bitcoin (BTC) et des cryptomonnaies est plus affaibli que jamais. Avec ses adversaires de l’euro à terre, c’est le moment idéal pour l’Union européenne d’infliger un coup de grâce réglementaire au secteur naissant, avec la loi MiCA. Le désastre de Terra (LUNA) et son stablecoin UST ont fait partie des discussions des technocrates de Bruxelles.

Terra sert d’alibi pour imposer la réglementation MiCA

Ce mardi 14 juin se tenait un trilogue sur le futur règlement MiCA (Markets in Crypto-Assets) de l’Union européenne. Les tumultes dans la cryptosphère ces derniers mois ne sont pas passés inaperçus. Ils vont aussi manifestement servir de prétextes à accélérer la régulation.

En amont de ce trilogue, la commissaire européenne Mairead McGuinness a repéré et mentionné « deux événements, voire même trois » au sein du marché des cryptomonnaies. Ils justifieraient de réglementer les crypto-actifs au plus vite.

Tout d’abord les sanctions économiques contre la Russie. Les cryptomonnaies font en effet partie des moyens d’échange proscrits contre certaines banques russes. Ainsi, selon la commissaire, si tous les prestataires de services de cryptomonnaies étaient déjà des entités réglementées et « soumises à une supervision efficace », cela aurait « facilité » les sanctions.

Ensuite, c’est la terrible descente aux enfers du stablecoin TerraUSD (UST) de Terra qui s’est invitée dans les débats. Toujours pour mieux préparer le terrain au règlement MiCA.

« (…) le crash de Terra – une cryptomonnaie qui était censée s’appuyer sur un algorithme pour stabiliser sa valeur [ndlr : il s’agit en fait de l’UST] – a certainement soulevé beaucoup de questions et de préoccupations à de nombreux niveaux. 

MiCA L'Union européenne serait sur le point de voter le règlement sur les crypto-monnaies

>> Peu importe cette réglementation inaMiCAle ! Inscrivez-vous sur FTX (lien affilié) <<

Le blocage des retraits de Celsius également repéré

Le dernier fort mouvement baissier en date sur Bitcoin et le marché crypto a débuté après que le service centralisé de lending de Celsius ait annoncé bloquer tout retrait de crypto-actifs. Et encore une fois, l’évènement est cité en exemple par la commissaire McGuinness.

« (…) Celsius Network est dans l’actualité pour avoir mis en pause tous les transferts et retraits [de cryptomonnaies], invoquant des conditions de marché extrêmes. »

Ainsi, tous ces « développements récents » mentionnés par la responsable européenne justifient, pour elle, une adoption « tellement urgente » de la réglementation MiCA.

La cryptosphère a déjà eu droit à plusieurs exemples du danger extrême que représentent ces législations hâtives contre le secteur. Rappelons que mi-mars dernier, un vote aurait pu tout bonnement interdire le consensus par Preuve de travail (PoW)et donc Bitcoin – au sein de l’UE. Un autre vote, fin mars, est lui passé et prévoit une surveillance de tous les transferts cryptos, dès 1 satoshi (sans minimum de valeur).

La réglementation MiCA sera bientôt adoptée. Nul ne sait à quel point elle sera contraignante pour les acteurs et les utilisateurs de la cryptosphère.  N’attendez-plus, inscrivez-vous sur FTX la plateforme crypto de référence. De plus, profitez d’une réduction à vie sur vos frais de trading (lien affilié, voir conditions sur site).

Rémy R.

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Recevez un condensé d'information chaque jour