MNBC : la Banque centrale du Japon abandonne son projet de yen numérique

Collectionnez les articles du JDC en NFT

Collecter cet article

Le Japon se passera de e-yen – Dans la course aux monnaies numériques de banques centrales (MNBC), le Japon n’était déjà pas le plus pressé des participants. Mais cette fois, la Banque du Japon (BoJ) annonce qu’elle jette l’éponge. La raison invoquée serait un manque d’intérêt du public pour un yen numérique.

Pas de MNBC en vue pour le Japon, au moins pour l’instant

Si certains pays, comme la Chine avec son e-yuan, sont très pressés de sortir leur cryptomonnaie d’État, ce n’est officiellement plus le cas au Japon.

En effet, malgré des tests et recherches menées depuis 2021 sur une possible émission de sa monnaie numérique de banque centrale, la Banque du Japon annonce finalement qu’elle va stopper, au moins pour l’instant, ses travaux pour l’émission d’un e-yen.

Comme le rapporte notamment l’Asia Times, les habitudes monétaires et financières des Japonais font que l’idée d’une MNBC n’a « pas reçu un soutien significatif » du public.

Forte inclusion financière de la population, cartes de crédit et services bancaires en ligne très répandus, argent liquide très apprécié et utilisé. Autant de raisons qui font que la sauce d’un yen numérique ne prend pas au Japon.

La BoJ devrait toutefois continuer « d’accumuler des connaissances » concernant les technologies relatives aux blockchains et aux cryptos. De plus, à défaut d’une MNBC centrale officielle, des banques privées japonaises pourraient émettre un stablecoin du yen, comme l’étudie notamment le groupe Mitsubishi UFJ.

Épargnez en cryptos sans craindre les fluctuations des cours. Pour acheter du Bitcoin sans même vous en rendre compte, et en toute sécurité, inscrivez-vous sur Bitstack… et gagnez gratuitement 5€ de BTC grâce au code JDC5 en lançant votre première stratégie (lien commercial) !

Rémy R.

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Recevez un condensé d'information chaque jour