Celsius a-t-il encore un avenir ? Alex Mashinsky dévoile le plan de la dernière chance

Kelvin pour sauver Celsius – Alors que l’entreprise ne cesse de faire l’actualité, Alex Mashinsky vient d’annoncer un plan de relance de Celsius. L’entreprise qui ne valait plus rien arrivera-t-elle à reprendre de la valeur ?

Alex Mashinsky annonce le plan de relance de Celsius

Le 13 septembre 2022, le New York Times a publié un rapport sur les annonces de Mashinksy. En effet, ce dernier déclare avoir trouvé un plan de relance de Celsius nommé Kelvin. Le directeur de l’entreprise prépare donc un retour de cette dernière selon ce qu’il a annoncé à ses employés. L’entreprise avait déposé le bilan le 14 juillet 2022.

Pour rappel, l’effondrement du marché crypto dû au krach de l’UST avait entraîné l’entreprise dans la chute. Cet enchaînement avait précipité l’effondrement du marché en faisant disparaître 1 000 milliards de dollars. Cette disparition avait ruiné les milliers d’investisseurs qui avaient misé sur Celsius.

Celsius veut miner du Bitcoin pour sauver sa trésorerie
Logo de Celsius

Le New York Times a reçu un enregistrement de l’annonce de Mashinsky et Oren Blonstein à leurs employés au sujet de cette relance. Le 8 septembre les deux dirigeants expliquaient vouloir se concentrer sur la conservation de cryptomonnaies. Le projet Kelvin veut donc se concentrer sur la détention en chargeant des frais sur certains types de transactions. Le nom Kelvin provient évidemment de l’unité de température.

>> Faites vos premiers pas dans l’univers Bitcoin sur Binance, 10% de frais offerts (lien commercial) <<

Que pensent les salariés de ce plan de relance de Celsius ?

Les employés sceptiques ont challengé Mashinsky, 56 ans. Et il ne s’est pas défilé, comparant son processus de reconstruction avec des marques célèbres ayant déjà fait faillite, comme Pepsi entre 1923 et 1931.

« Est-ce que le Pepsi a moins bon goût ? Delta a déposé son bilan. Ne voyagez-vous pas avec Delta parce qu’elle a fait faillite ? »

M.Mashinsky
Alex Mashinsky a présenté Kelvin, un plan de relance pour Celsius qui peine à convaincre ses clients
Alex Mashinsky CEO de Celsius Network

Les salariés et dirigeants de l’entreprise se réunissent fréquemment pour discuter des différents scénarios possibles selon la porte parole de l’entreprise. En effet, Celsius tente un renouveau à un moment de transition pour l’industrie de la cryptomonnaies. Pendant ce temps les start-ups aux pratiques imprudentes qui ont déclenchés la crise tentent de se regrouper. Et d’autres se lancent dans de nouvelles aventures cryptos comme Do-Kwon, fondateur de la cryptomonnaie Luna.

Que va-t-il advenir de Celsius ?

Le sort de l’entreprise n’est en réalité plus vraiment entre les mains de monsieur Mashinsky. En effet, toute décision doit être au préalable approuvée par le juge fédéral des faillites de New York, Martin Glenn. C’est lui qui supervise le processus. Ainsi le résultat pourrait prendre plusieurs formes dont le rachat de certaines parties par un acheteur.

Pendant a réunion avec ses employés, Mashinsky a annoncé travailler avec une entité juridique qui représente les créanciers de la société. Cette coopération vise au plan de reprise de Celsius. Selon lui, le Comité de Créanciers non Garantis (U.C.C / Commitee of Unsecured Creditors) et le reste de la communauté ont demandé la continuation du projet. Les services rendus seraient nécessaires comme les prêts, le jalonnement, la garde et les choses du même genre.

Kelvin ne réchauffe pas les clients

Cependant les membres du comité s’interrogent, selon une personne ayant connaissance du dossier, sur la présence continue de M. Mashinsky et sur la faisabilité du projet Kelvin.

Si le plan de sauvetage reste flou, M. Mashinksy a déclaré qu’il pourrait imaginer faire payer les clients pour l’accès à un portefeuille spécial de cryptomonnaies hautement sécurisé. Un discours en contradiction avec le business model initial se basant sur un service sans frais dans le cadre d’un argumentaire anti finance traditionnelle.

Concernant le remboursement des clients réclamant leurs fonds. Mashinsky a déclaré que la société prévoyait « une solution cryptographique unique » pour indemniser les clients mais il a refusé d’entrer dans les détails.

Mashinsky semble donc déterminé à relancer le projet Celsius avec le plan Kelvin mais il peine à convaincre ses créanciers. En effet, le projet Kelvin paraît flou et la manière dont il va rembourser ses clients semble relever de la sorcellerie. Il n’est pas étonnant que le dirigeant peine à convaincre après les révélations de mensonges sur la santé financière de l’entreprise.

Vous cherchez des tokens à fort potentiel de croissance ? Binance Launchpad met en lumière des projets crypto prometteurs en exclusivité. Pour y participer, rien de plus simple. Il suffit de vous inscrire sur Binance en suivant ce lien, vous obtiendrez 10% de remise sur vos frais de trading (lien commercial).

Antoine Fraisse

Débutant en finance d’entreprise, je suis curieux voire enthousiaste sur les innovations amenées par les cryptomonnaies et la blockchain. Je découvre et explore cet environnement avec vous.

Recevez un condensé d'information chaque jour