Cacher ses cryptomonnaies aux impôts peut coûter très cher : 183 millions de $ saisis en Corée du Sud

La chasse aux (mauvais) contribuables commence – Le gouvernement sud-coréen se sert dans les assiettes cryptos des résidents qui ont des arriérés d’impôts. La taxation des cryptomonnaies n’est peut-être pas pour tout de suite en Corée du Sud, mais la loi confère déjà au fisc des pouvoirs étendus sur les investisseurs cryptos.

Impôts en Corée du Sud : les cryptos pour éponger les dettes

Le recouvrement fiscal a un goût amer pour les détenteurs de cryptomonnaies. Ainsi, les autorités sud-coréennes ont autorisé la saisie des actifs numériques pour le paiement des arriérés d’impôts.

Le fisc n’aura alors pas attendu longtemps pour appliquer cette disposition. Le gouvernement a mis la main sur 260 milliards de wons coréens, soit environ 180 millions de dollars en cryptomonnaies, durant les deux dernières années, auprès des contribuables concernés.

À titre d’illustration à l’échelle d’une personne, les autorités ont saisi le compte d’un résident de Séoul sur une bourse d’échanges de cryptomonnaies. Ce compte détenait 12,49 milliards de wons, soit approximativement 88,7 millions de dollars d’actifs numériques, dont 2,3 millions de dollars en Bitcoin (BTC) et 1,3 million de dollars en Ripple (XRP).

Quels sont les comptes cryptos à déclarer ?
Pour plus de vidéos éducatives, abonnez-vous à la chaîne YouTube du Journal du Coin !

La saisie aurait convaincu le contribuable sud-coréen à payer ses arriérés d’impôts. Il aurait réglé ses dettes et demandé l’arrêt de la vente de ses actifs numériques. La loi permet en effet aux autorités sud-coréennes de vendre ces cryptomonnaies saisies à leur valeur marchande.

>> En règle avec les impôts ? Faites travailler vos cryptos sur AscendEX Earn (lien commercial) <<

Saisies à défaut d’une taxe : les reports d’une année à l’autre

Le fisc sud-coréen a donc trouvé un moyen de remplir les caisses de l’État, en se servant dans les comptes sur les plateformes cryptos des mauvais payeurs.

Pour les contribuables qui résident dans le pays et qui ont encore des dettes fiscales, ces saisies nuancent les discours selon lesquels la Corée du Sud serait fiscalement avantageuse pour les investisseurs cryptos.

Au mois de juillet dernier, les autorités du pays ont annoncé un report de deux ans de l’application de la loi sur les taxes sur les cryptomonnaies. Cette taxe fut annoncée pour la première fois en janvier 2021 et devait être appliquée cette année. Toutefois, le gouvernement ne semble pas encore décidé à sauter le pas.

Les pays, comme la Corée du Sud, prennent du temps pour pondre une réglementation spécifique des cryptomonnaies et critiquent – souvent ou parfois – ces dernières. Ces tergiversations et ces attaques n’empêchent aucunement les gouvernements d’utiliser les cryptomonnaies au profit des finances publiques.

Nul ne sait ce que nous réservent les régulateurs en Europe. N’attendez pas pour investir dans les cryptomonnaies. Foncez vous inscrire sur la plateforme AscendEX ! De plus vous bénéficiez de rendements audacieux avec AscendEX Earn (lien commercial).

Le Journal Du Coin

Un article de la rédaction. Le Journal du Coin, premier média d’actualités francophone sur la cryptomonnaie, Bitcoin, et les protocoles blockchain.

Recevez un condensé d'information chaque jour