Bitcoin s’effondre ? Le français Kaiko s’en moque et lève 53 millions

Bleu, blanc, rouge – Une entreprise crypto française réussit à lever plus de 50 millions de dollars, alors que les investisseurs sont de moins en moins enclins à déployer leurs capitaux dans l’industrie. Un acteur crypto de l’Hexagone remporte ainsi une victoire, dans un secteur marqué par les difficultés rencontrées par des géants comme Coinbase.

Kaiko : un succès bleu blanc rouge pour les cryptomonnaies

Un coq français chante dans l’industrie blockchain et crypto, alors que des entreprises à l’instar de Celsius lancent un appel à l’aide pour garder la tête hors de l’eau.

Prémices ! Kaiko est une société d’analyse blockchain basée à Paris, qui fournit des données issues de plus de cent bourses centralisées et décentralisées, à ses partenaires tels que Deutsche Boerse, ICE Global Network, Messari, et Paxos. L’entreprise alimente ses clients, d’informations historiques qui peuvent dater de plus de dix ans.

Acte 1 ! Kaiko a levé 53 millions de dollars lors d’un tour de financement de série B, selon un communiqué du 28 juin 2022. Cette campagne de financement a triplé la valorisation de l’entreprise, depuis sa précédente levée de fonds. Kaiko s’est toutefois abstenu de révéler des chiffres exacts.

>> Venez faire vos premiers pas dans l’univers Bitcoin sur Binance (lien affilié) <<

Des capitaux rares, réservés aux plus prometteurs

Le directeur général de Kaiko, Ambre Soubiran, et son équipe, sont parvenus à convaincre des investisseurs qui y regardent pourtant dorénavant à deux fois, avant d’engager leurs capitaux dans une entreprise liée aux cryptomonnaies.

« Nous étions vraiment, vraiment sous surveillance » souligne Ambre Soubiran. Les investisseurs auraient tout passé au crible, afin de sécuriser au mieux leur placement.

Malgré cette prudence poussée à l’excès, contexte baissier oblige, le tour de financement dirigé par Eight Roads, l’un des premiers investisseurs d’Alibaba, s’est soldé par un succès.

La société française de capital-risque Alven, l’entreprise berlinoise Point9, et les firmes d’investissement Anthemis et Underscore, ont soutenu Kaiko au côté d’Eight Roads.

Chaque contribution financière a un goût particulier pour Kaiko et pour l’industrie, alors que les fonds disponibles se raréfient pour le secteur.

Néanmoins, bien qu’elles aient ralenti le déploiement de leurs capitaux, les sociétés de capital-risque ne « disent pas « non » aux entreprises vraiment prometteuses », selon Alston Zecha, associés au sein d’Eight Roads.

La pépite crypto française Kaiko réussit à tirer son épingle du jeu, en dépit des secousses qui touchent quasiment toute l’industrie. Ce succès tricolore pose à nouveau les questions liées au potentiel de la France de devenir une terre d’accueil pour la blockchain et les cryptomonnaies.

Que vous soyez amateur de DeFi, de Bitcoin ou d’une des cryptomonnaies qui peuplent le marché, il est indispensable que vous disposiez d’un compte sur Binance, l’acteur majeur de l’écosystème du trading (lien affilié)

Le Journal Du Coin

Un article de la rédaction. Le Journal du Coin, premier média d’actualités francophone sur la cryptomonnaie, Bitcoin, et les protocoles blockchain.

Recevez un condensé d'information chaque jour